A Montpellier, la déception du pôle France de Karaté privé de Jeux Olympiques à Paris

Une bonne et une mauvaise nouvelle pour le karaté : il fait son entrée aux prochains JO de Tokyo mais sera absent en 2024 à Paris. Pour les athlètes du Pôle France  qui s'entraînent à Montpellier c'est la déception. 



En 2024 aux Jeux Olympiques de Paris il y aura du breakdance, du skateboard, du surf ou encore de  l’escalade mais pas de karaté.

Pourtant le sport a été retenu pour les JO de 2020 à Tokyo. Un  véritable coup de massue pour les athlètes en pleine préparation olympique qui espéraient briller à domicile :

"C’est comme si vous donnez un bonbon à un enfant et ensuite vous lui dites 'regarde le paquet'. C’est horrible on nous ouvre la porte pour mieux la fermer derrière" explique Enzo Montarello qui évolue en Kata individuel. 


Objectif : Tokyo 2020...


Une humiliation qu'Alexandra et Enzo comptent bien transformer en rage de vaincre. Aujourd'hui, ils se préparent  avant les championnats d'Europe qui auront lieu en Espagne, au mois de mai.

Mais leur véritable objectif c’est le Japon en 2020 . Seuls 80 compétiteurs participeront à la première édition des Jeux Olympiques de karaté. 

“Ce sera peut-être qu’une fois dans notre vie donc on se concentre au maximum pour être dans la sélection" selon Alexandra Feracci, en catégorie femme kata individuelle. 

 

...sans oublier Paris 2024

 

Mais pour l’instant,  malgré la décision du comité d'organisation des jeux olympiques, impossible pour les cadres de la fédération de faire une croix sur 2024 . 

 

“ La France est la deuxième nation dans la discipline après le Japon. Il y avait aussi cette idée du match retour à Paris en 2024” explique Ayoub Neghliz, entraîneur national.


Le choix des 4 sports additionnels des JO de 2024 sera validé définitivement en décembre 2020. D'ici là, pour rien au monde les karatekas français ne renonceraient à leur rêve olympique parisien…

Le reportage de Cybèle Plichart et Franck Detranchant