• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier à l'honneur pour la première de “La Carte aux trésors” mercredi sur France 3

Les hélicoptères de La Carte aux trésors, jeu de France 3, dans les environs de Montpellier - mars 2018. / © FTV La Carte aux trésors
Les hélicoptères de La Carte aux trésors, jeu de France 3, dans les environs de Montpellier - mars 2018. / © FTV La Carte aux trésors

Après une longue éclipse, l'émission de France 3 "La Carte aux trésors" fait son grand retour ce mercredi à 20h55, avec Cyril Féraud dans le rôle de l'animateur de ce jeu en hélicoptère autour du patrimoine et des territoires. Le premier numéro a été tourné à Montpellier et ses environs début mars.

Par Fabrice Dubault

Cette émission mêlant aventure et découverte, à travers la résolution d'énigmes mettant en valeur le patrimoine local, a connu trois présentateurs successifs entre 1996 et 2009 : Sylvain Augier (10 saisons), puis Marc Bessou (une saison) et Nathalie Simon à partir de 2006.
Programmée en prime time durant l'été, elle avait été arrêtée en raison d'audiences déclinantes, son public étant tombé à moins de 2 millions de téléspectateurs en moyenne, contre plus de 4 millions au début du millénaire.

Après neuf ans de pause, France 3 a fait appel à Cyril Féraud, qui anime notamment sur son antenne les jeux "Slam" et "Personne n'y avait pensé", pour faire renaître l'émission.
Pour le moment, quatre épisodes ont été commandés à 99% media, spécialiste du jeu d'aventure et le producteur historique de "la Carte aux trésors", ainsi que de son précurseur, "la Chasse aux trésors" de Philippe de Dieuleveult diffusée sur Antenne 2 au début des années 1980.


Montpellier, entre mer et Pic Saint-Loup, décor du numéro 1


Le premier épisode, diffusé ce mercredi à 20H55, emmènera les participants Vanessa et Bertrand à Montpellier et ses alentours, avec une formule fidèle aux fondamentaux du jeu : les candidats (deux par numéro) se déplacent en hélicoptère ou au sol et doivent résoudre une série d'énigmes pour trouver la "rose des vents", et peuvent faire appel aux habitants pour progresser. Celui qui décroche la rose gagne 1.000 euros et peut tenter d'accéder à un coffre contenant le trésor ultime, d'une valeur de 5.000 euros.

Pour cette première émission, les deux candidats se retrouvent dans la région de Montpellier, dans une zone qui s'étend du bord de mer au sud de la ville, jusqu'au Pic Saint-Loup, à 30 kilomètres au nord. Ce jeu de piste conduit Vanessa et Bertrand à la découverte du littoral magnifique, qui abrite de nombreuses salines, dans l'arrière-pays de Montpellier, puis dans le centre-ville, et enfin dans l'un des plus beaux villages de France : Saint-Guilhem-le-Désert.

"Les dernières années, La Carte aux trésors avait beaucoup changé et s'était transformée en jeu d'aventures plutôt que de découverte du patrimoine. L'idée c'est de revenir aux bases et à l'émission sur le patrimoine, telle qu'elle était à l'origine", explique à l'AFP Pierre Antoine Boucly, dirigeant de 99% Medias productions, et producteur exécutif pour le compte d'ALP.

Parmi les nouveautés, les hélicoptères de l'émission ont eu l'autorisation de survoler les villes, et sont bardés d'équipements qui promettent des prises de vue encore plus saisissantes. Les smartphones et internet sont en revanche interdits pour ne pas fausser la résolution des énigmes et pour favoriser l'exploration et la curiosité. "On a envie d'emmener les gens sur des chemins de traverse", assure M. Boucly.

Prochain numéro le 2 mai en Ariège. De l'Est et ses sites cathares jusqu'aux richesses du pays Couserans, à l'Ouest.

Pour être candidat.

A lire aussi

Sur le même sujet

... adoptée par les cyclistes

Les + Lus