Montpellier : la métropole va recevoir 20 millions d'euros de l'Etat pour créer 4 lignes de "super bus" d'ici à 2025

Les lignes de tramways étant très coûteuses à construire, les grandes villes envisagent d'autres moyens de transports en commun, notamment des bus géants. La métropole de Montpellier vient d'obtenir une aide de 20 millions d'€ pour 4 futures lignes de bus à haut niveau de service (BHNS).

La métropole de Montpellier travaille depuis des mois sur la création de nouvelles lignes de bus. Des liaisons rapides, confortables voire en site propre, entre les communes périphériques et le centre de Montpellier. Le tout avec des équipements modernes et écologiques comme des bus roulant au gaz, à l'électricité ou à l'hydrogène. Il s'agit de BHNS, des giga-bus à haut niveau de service. Un peu comme des tramways mais sur roues et donc ne nécessitant pas d'infrastructures lourdes et coûteuses.

La métropole a d'ailleurs dévoilé son projet en début d'année 2021. 4 lignes nouvelles, baptisées M1, M2, M3 et M4 qui seraient en service entre 2023 et 2025.
C'est dans le cadre d'un appel national à projets de transports collectifs en site propre que Montpellier vient de se voir allouer 20 millions par l'Etat. 18,3 millions pour les lignes M1, M2 et M3 et 1,68 million pour la ligne M4. C'est la plus grosse enveloppe pour l'Occitanie.

4 lignes en site réservé

La ligne M1 : Castries-Montpellier (bus à hydrogène)

13 kilomètres entre Castries à Montpellier (place de l’Europe) via Vendargues, Le Crès (quartier du Salaison), Notre-Dame-de-Sablassou à Castelnau-le-Lez et les pôles d’activité économique Euréka, Millenaire et Pompignane.

La ligne M2 : Montpellier-Gare TGV Sud de France (bus à hydrogène)

15 kilomètres entre le quartier des Sabines à Montpellier à la gare Montpellier Sud de France via les boulevards de la ceinture de Montpellier. Elle remplacera la ligne 15.

La ligne M3 : Hôtel du Déaprtement-Euromédecine (bus à hydrogène)

13 kilomètres de l’Hôtel du Département à Euromédecine en faisant un long crochet par le boulevard Henri-IV. Elle remplacera les lignes 6 et 7 dans le nord-ouest de Montpellier.

La ligne M4 : Cournonsec-Montpellier (bus GNV, au gaz)

14 kilomètres de Cournonsec à Montpellier (rond-point Maurice-Gennevaux) via Cournonterral, Pignan, Lavérune, dès que la future ligne 5 de tramway sera en service en 2025.

Dans le même temps, le Gard obtient 7 millions, Toulouse 7,3 millions et Béziers 2,35 millions.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports urbains économie transports transports en commun mobilité tramway finances