Montpellier : panique en gare après l'annonce d'une prise d'otages et d'une alerte à la bombe

Moment d'angoisse dans un train lorsqu'un homme a alerté posséder une bombe et avoir pris des personnes en otage. L'homme, déséquilibré, a été interpellé en gare de Montpellier qui est resté fermée le temps pour les démineurs de vérifier qu'il n'y avait aucun colis suspect.
Toute la gare a été évacuée à Montpellier à la suite d'une alerte à une prise d'otage.
Toute la gare a été évacuée à Montpellier à la suite d'une alerte à une prise d'otage. © B. Bock/ FTVI
Vers 17h, ce jeudi 13 août, il y a foule devant la gare Saint-Roch, à Montpellier. Le lieu est inaccessible, interdit au public par les forces de l'ordre. Les démineurs sont également sur place. La police nationale demande d'éviter le secteur et de ne pas gêner son intervention.
Sur les réseaux sociaux, une alerte à la bombe et une prise d'otages circulent, créant un certain mouvement de panique. Des trains sont immobilisés sur les voies ou dans les gares , comme à Nîmes.  

Un déséquilibré

A 17h36, Michaël Delafosse, maire de Montpellier donne des explications: "un homme déséquilibré présentant une menace pour la sécurité des voyageurs a été arreté par la police nationale. Par précaution, les équipes de déminage assurent un contrôle à la gare Saint-Roch. La gare devrait réouvrir prochainement".

Quelques minutes plus tôt, la SNCF expliquait que la situation était sous contrôle: "une personne avec un mauvais comportement dans un train en gare de Montpellier a été interpellée par la police".

Les gens couraient dans tous les sens, certains laissaient leurs bagages sur le sol et s'enfuyaient

Un passager du train Bordeaux - Marseille


Les faits se sont déroulés dans le train Bordeaux - Marseille qui devait repartir de Montpellier à 16h57. "Evacuer la gare, évacuer la gare", ont ordonné les responsables via les hauts parleurs. Les voyageurs ont alors vécu une véritable scène de panique: "les gens couraient dans tous les sens, certains laissaient leurs bagages sur le sol et s'enfuyaient", explique un passager. Dans un premier, les personnes dans le train n'ont pas été évacués puis ils ont pu sortir wagon par wagon.
un homme dans le train a alerté posséder une bombe et avoir pris des personnes en otage. Tout était faux. L'homme, déséquilibré, a été interpellé en gare de Montpellier.
un homme dans le train a alerté posséder une bombe et avoir pris des personnes en otage. Tout était faux. L'homme, déséquilibré, a été interpellé en gare de Montpellier. © B. Bock / FTVI


En fait, un homme dans le train a alerté posséder une bombe et avoir pris des personnes en otage. Tout était faux. L'homme, déséquilibré, a été interpellé en gare de Montpellier.

A 18h10, les équipes cynophiles étaient encore sur plus. Le train Bordeaux - Marseille est reparti de Montpellier à 19h08.
Foule devant la gare de Montpellier pendant la prétendue prise d'otage.
Foule devant la gare de Montpellier pendant la prétendue prise d'otage. © E. Rouillon / FTVI
Lundi 17 août, l'homme convoqué en comparution immédiate au tribunal a été condamné à six mois de prison avec sursis assorti d'une mise à l'épreuve de deux ans et d'une obligation de soins. Il est placé sous curatelle depuis 2016. Le procureur, comme son avocate ont convenu que sa place n'était pas en prison. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers transports en commun économie transports