• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

A Montpellier, le nouveau mouvement Extinction Rébellion veut faire décréter l'état d'urgence climatique

Le 14 mai 2019, les militants d'Extinction Rebellion ont mené une opération à l'occasion du congrès mondial de l'énergie hydroélectrique à Paris. / © AFP
Le 14 mai 2019, les militants d'Extinction Rebellion ont mené une opération à l'occasion du congrès mondial de l'énergie hydroélectrique à Paris. / © AFP

Fondé il y a quelques mois au Royaume-Uni, ce mouvement social attire des militants de plus en plus nombreux. Entre opérations médiatiques et désobéisance civile, ils veulent alerter les autorités sur l'urgence climatique. Rencontre avec les activistes de Montpellier.

Par CB, TW

La première fois où une de nos équipes à croiser les militants de Extinction Rébellion, c'était lors de la manifestation pour le climat, le 16 mars à Montpellier.

Dans les manifestations, ils sont reconnaissables à leur symbole : un sablier dans un cercle représentant la terre. Leur objectif attirer l'attention des citoyens et des autorités sur le changement climatique.
  

Enterrement du journalisme 


C'est le 3 mai dernier que le groupe de Montpellier a organisé sa première action. Sur la place de la Comédie, plusieurs militants vêtus de noir suivent un corbillard. Ce cercueil il est symbolique, c'est celui du journalisme. Selon, eux la presse ne permet pas à la population de prendre la mesure de l'urgence climatique.
 
 

Bousculer les autorités 


Les militants du groupe ont trois objectifs principaux : que les autorités instaurent un état d'urgence climatique, la fin des émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2025 et la création d'une assemblée citoyenne pour le climat.

Pour Iris, militant à Montpellier, c'est la survie même de l'espèce humaine qui est en jeu.
 

On est engagé et déterminé, la politique des petits pas ne suffit plus, Iris, militant à Montpellier.


Les semaines à venir diront si ce mouvement prend de l'ampleur en France et en Occitanie.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Occitanie : vers une pénurie de miel d'ici la fin de l'année ?

Les + Lus