Montpellier : une petite fille de 9 ans frappée à plusieurs reprises, les parents placés sous contrôle judiciaire

A Montpellier, le procès d'une mère et de son compagnon, accusés de violences sur leur fille de 9 ans, a été renvoyé au 15 mars prochain. La victime raconte subir fréquemment des gifles et des coups, notamment avec des objets en bois.

Illustration.
Illustration. © Lionel Vadam/MaxPPP

Une petite fille de 9 ans, scolarisée à Montpellier (Hérault), a raconté à ses professeurs, le jeudi 14 janvier dernier, être victime de violences de la part de sa mère et de son beau-père. Tous deux devaient être jugés en comparution immédiate ce lundi 18 janvier. Leur procès a été renvoyé au 15 mars prochain. Dans l'attente, ils ont été placés sous contrôle judiciaire.

Le jeudi 14 janvier dernier, les professeurs de la petite fille ont constaté des bleus sur son bras. L'école a aussitôt convoqué le couple, le 15 janvier. Dans la foulée, la police a placé les deux individus en garde à vue.

Des ecchymoses sur tout le corps

Pendant la garde à vue, la mère âgée de 27 ans a reconnu les faits. Elle avoue notamment avoir porté plusieurs coups à sa fille avec des chaussures ou des instruments en bois, comme un pied de chaise, "pour la remettre sur le droit chemin". Le beau-père, âgé de 28 ans, concède également avoir déjà giflé l'enfant.

L'examen d'un médecin légiste a permis de révéler des marques de violences fréquentes. Le corps de la petite fille était marqué de bleus et d'ecchymoses de couleurs et de tailles différentes.

La fillette a été confiée aux services de l'Aide sociale à l'enfance (ASE). Son petit-frère, âgé de 3 mois, qui ne montre aucune trace de violence, a été placé à la pouponnière de l'ASE.

Le 119, un numéro d'appel d'urgence pour la protection des enfants en danger, est disponible 24h/24 et 7j/7 :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
violence faits divers