Coronavirus : à Montpellier, le port du masque obligatoire dans certains secteurs de la ville à partir du 11 août

Après, la Lozère et Carcassonne, c'est désormais à Montpellier que le port du masque sera obligatoire à l'extérieur. Une décision qui prendra effet à partir du mardi 11 août dans certains quartiers de la ville. 
Le port du masque est rendu obligatoire dans certains quartiers du centre-ville de Montpellier.
Le port du masque est rendu obligatoire dans certains quartiers du centre-ville de Montpellier. © MaxPPP - JEAN MICHEL MART
C'est désormais officiel, à partir du mardi 11 août, le port du masque sera obligatoire en extérieur à Montpellier. Une décision prise ce dimanche et annoncée par la voie d'un communiqué : 

"En concertation et compte-tenu de l'évolution de la situation sanitaire et de l'affluence considérable du centre-ville de Montpellier, notamment marquée par la densité des flux de piétons et de cyclistes, rendant impossible le respect des gestes barrières ou de la distance d'un mètre entre deux individus, le préfet et le maire de Montpellier, ont conjointement défini certains lieux dans lesquels le port du masque est obligatoire pour toute personne à partir de l'âge de 11 ans".
 

Masque obligatoire dans un secteur délimité du centre-ville

Mais ce n'est pas partout que le masque sera rendu obligatoire. Dans le centre-ville de Montpellier, il devra être porté dans un secteur délimité par cette carte : 
 
C'est dans ce secteur, délimité en rouge, que le masque sera obligatoire à compter du 11 août.
C'est dans ce secteur, délimité en rouge, que le masque sera obligatoire à compter du 11 août. © Préfecture de l'Hérault

Par ailleurs, le masque est également imposé dans d'autres secteurs : Vendredi 7 août, la Lozère et Carcassonne rendaient aussi le port du masque obligatoire en extérieur. La préfète de la Lozère, Valérie Hatsch, l'a rendu obligatoire sur les marchés et foires du département. La cité médiévale de Carcassonne, a elle choisi de l'imposer dans l'enceinte de la ville. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société déconfinement