Montpellier : retraite aux flambeaux contre la réforme des retraites

Publié le Mis à jour le

Retraite aux flambeaux à Montpellier, jeudi, à la tombée de la nuit. Environ 500 personnes ont marché à l'appel de la CGT et de FO, toujours pour contester la réforme des retraites. Les avocats et les enseignants se sont particulièrement mobilisés.



Des flambeaux pour montrer que le feu de la contestation ne s'éteint pas... A chaque jour sa manifestation à Montpellier.



Parmi les habitués, Eric. Sur ses épaules toujours ce gilet jaune, mais aussi cette pancarte. Selon lui, le système de retraite par points est synonyme de régression sociale.

 


Eric, Gilet jaune :

 

En Suède où ça a était fait, les retraites ont baissé de 30%, c'est criminel.



Dans le cortège, encore et toujours des robes noires. Après la réforme de la justice et la fusion de certaines juridictions, les avocats craignent de perdre du pouvoir d'achat si leur caisse autonome disparait.

 


Maître Julie Moulin, membre du syndicat des avocats de France.

 

Ce projet est extrêmement préjudiciable car il va impliquer un doublement de nos cotisations de 14% à 28%, pour une baisse de la pension de base qui va passer de 1.400 à 1.000 euros.

 


Dans son avis sur le projet de réforme, le Conseil d'Etat met en garde le gouvernement sur la situation à venir des enseignants. Pour les professeurs mobilisés, l'exécutif ne peut plus faire la sourde d'oreille. 



Julien Landais, professeur de mathématiques.

 

Depuis le début, le ministre Blanquer nous vend que du vent, on attend que ce projet soit retiré.



Les opposants à la réforme des retraites prévoient d'organiser des actions tous les jours. Si tant est que la lassitude ne vienne étouffer le mouvement.

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité