Montpellier : (re)visitez le musée Fabre en quelques clics avec "Fabre dans mon canapé"

A Montpellier, le musée Fabre n’a pu accueillir de visiteurs pendant les 2 mois du confinement. L’accès au musée est désormais possible à toute heure du jour ou de la nuit, confiné… ou pas ! Grâce à une nouvelle plateforme en ligne baptisée "Fabre dans mon canapé".

Visuel de l'opération "Fabre de mon canapé" - 2020.
Visuel de l'opération "Fabre de mon canapé" - 2020. © Musée Fabre - Montpellier
“Fabre dans mon canapé”, la promesse est accrocheuse et peu risquée...
Avec cette nouvelle plateforme en ligne, le visiteur du web peut en quelques clics se téléporter au coeur des expositions du musée Fabre de Montpellier.

Notre ambition était de mettre à disposition des publics éloignés, des publics empêchés de se rendre au musée, mais aussi des scolaires et des passionnés, toute la richesse du musée Fabre.

Michel Hilaire, directeur du musée Fabre de Montpellier.

“Le visiteur pourra y trouver les oeuvres des expositions enrichis de contenus par les conservateurs du musée”.
Montpellier - une salle de l'exposition Jean Ranc au musée Fabre - -2020.
Montpellier - une salle de l'exposition Jean Ranc au musée Fabre - -2020. © Musée Fabre de Montpellier


Voir et revoir toutes les expositions

Avec ce nouveau mode de consommation de l'art, ce n’est plus vous qui allez à la culture, c’est la culture qui s’invite chez vous. En plus, vous avez des récits ou des commentaires sur les oeuvres photographiées mais aussi des visites virtuelles d’expositions… présentes ou passées. Comme la rétrospective Jean Ranc, un Montpelliérain à la cour des rois. Terminée le 28 juin et amputée par la crise sanitaire, elle est intégralement disponible sur la plateforme numérique, “Fabre dans mon canapé”.

“C’est aussi l’outil idéal pour préparer ses visites, notamment avec des scolaires. Mais il permet aussi de se replonger dans d’anciennes expositions ou d’en découvrir de nouveaux aspects” recommande le directeur du musée.

Les conservateurs du musée, très actifs pendant le confinement n’ont cessé de proposer des contenus inédits sur Facebook. Fabre dans mon canapé en est la suite logique. “On n’anticipe pas une seconde vague. Le projet était déjà envisagé avant la crise mais la fermeture au public a accélérer le processus.”.

Il y a aussi des jeux pour les plus jeunes ou des tutos pour comprendre et parler d'art...
 
Le jeu de l'oie du Musée Fabre de montpellier pour les jeunes - 2020.
Le jeu de l'oie du Musée Fabre de montpellier pour les jeunes - 2020. © Musée Fabre de Montpellier


Un nouvel attrait touristique ?

Après ces deux mois de fermeture au public, Michel Hilaire espère offrir une nouvelle vague de notoriété à son musée grâce à cette plateforme. "La reprise est encourageante, nous voyons revenir aussi bien les Montpelliérains que des visiteurs d’autres régions ou même des étrangers depuis une quinzaine de jours”.

Pas d’exposition d’été en 2020

Avec les incertitudes liées à la crise sanitaire, le musée ne pourra pas proposer sa traditionnelle exposition d’été.
Initialement prévue du 13 juin au 27 septembre. Le rendez-vous est maintenant donné à partir du 18 septembre pour découvrir le Canada et l'impressionnisme. Un voyage à travers le temps et l’espace.

En attendant, le musée Fabre vous ouvre les portes de ses expositions permanentes. A Montpellier ou n’importe où désormais dans le monde.

Voir le site du musée Fabre de Montpellier.
A noter, pour les visiteurs, leur smartphone peut devenir un audioguide : pour ceux qui ne souhaitent pas emprunter les appareils audioguides prêtés sur place, le musée Fabre leur propose d’utiliser leur propre téléphone comme guide de visite et audioguide.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musée culture tourisme économie innovation technologies internet déconfinement société coronavirus : envie d'évasion santé loisirs sorties et loisirs art peinture expositions événements
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter