• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : le Secours populaire lance une cagnotte sur internet pour l'achat d'un bus solidaire pour les plus isolés

Le Secours populaire de l'Hérault lance un financement participatif pour acheter un Solidaribus qui ira à la rencontre des populations isolées. / © France 3 Ocitanie
Le Secours populaire de l'Hérault lance un financement participatif pour acheter un Solidaribus qui ira à la rencontre des populations isolées. / © France 3 Ocitanie

L'antenne héraultaise du Secours populaire lance un financement participatif sur internet pour l'achat d'un Solidaribus qui ira à la rencontre des populations isolées. Il leur manque 5000 euros pour boucler leur budget.

Par Josette Sanna

Le Secours populaire de l'Hérault lance un financement participatif pour l'achat d'un Solidaribus qui ira à la rencontre des populations isolées.

Le Secours populaire héraultais, déjà implanté sur 33 communes du département, souhaite porter la solidarité sur des territoires plus reculés comme les villages et les quartiers isolés, les campus, les squats, les foyers...

Solidaribus

Il lui faut pour cela un "Solidaribus". C'est un fourgon neuf aménagé. Il côute 23.000 euros. 18.000 ont déjà été récoltés via le mécénat, les subventions et l'autofinancement.
 
Il manque à présent 5.000 euros pour partir à la rencontre de nouveaux publics en difficulté et isolés.
 

Avec ce nouvel équipement, le Secours populaire pourra ainsi apporter une aide matérielle (alimentation, vêtements..), une aide culturelle (écoute, accès aux droits, aide aux loisirs, au sport, aux vacances, à la formation, à la solidarité, faire de la prévention santé....). 

Aller au devant des plus fragiles

"Le bus que nous avions est hors d'usage. Le nouveau véhicule nous servira à aller vers des publics qui ne viennent pas à nous et qui ont bien besoin du Secours populaire. Ce sont des populations très fragiles, les retraités, les étudiants, des étrangers sans droit ni titre", précise Jean-Dominique Delaveau, secrétaire départemental du Secours populaire 34.

Oser demander de l'aide

"Il y a aussi beaucoup de gens qui n'osent pas franchir la porte du Secours populaire car c'est humiliant de demander de l'aide, et on est obligés d'aller à la rencontre de ces populations.

Les gens qui ont honte de demander viennent plus facilement vers les bus.

Les gens viennent plus facilement vers les bus. Nous étions pendant deux ans sur le Campus Paul Valery et progressivement, on a vu arriver des étudiants mais pas seulement".

Sortir de la précarité

L'association envisage également, avec le soutien de nouveaux donateurs, de proposer à chaque personne aidée de se remettre en mouvement pour sortir de la précarité dans une démarche collective d'Education populaire et d'émancipation.

Dons déductibles d'impôts

Les dons sont déductibles des impôts à hauteur de 75 % pour les particuliers comme pour les entreprises.

Pour souscrire : https://frama.link/Souscription-Solidaribus
Renseignements : benevoltat@spf34.org

La souscription en ligne est ouverte sur la plate-forme Helloasso, jusqu'au 25 août.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Perpignan : des images inédites de l'après libération, c'était il y a 75 ans, le 20 août 1944

Les + Lus