Montpellier : un dealer de 16 ans se jette dans la Mosson pour échapper à un contrôle, des policiers lui portent secours

Vendredi soir, des policiers de la BAC et de la BST ont pris en chasse un dealer dans le secteur des Hauts de Massane à Montpellier. Pour leur échapper, le jeune homme de 16 ans a sauté dans la rivière de la Mosson : en grande difficulté, il a été secouru par deux policiers. 

Vendredi 19 mars, aux alentours de 20 heures, une petite dizaine de policiers de la Brigade anti-criminalité (BAC) et de la Brigade spécialisée de terrain (BST) procède à des contrôles dans le quartier des Hauts de Massane à Montpellier. Un dealer de 16 ans est pris sur le fait : il prend la fuite en direction du golf de Juvignac pour échapper aux forces de l'ordre. 

Les policiers le prennent en chasse. Le jeune homme arrive au niveau de la rivière de la Mosson et saute sans hésitation dans l'eau à 10°C. Pris d'hypothermie, il peine à rester à la surface et commence à se noyer. Un gardien de la paix et un adjoint de sécurité se jettent alors à leur tour dans la rivière pour lui porter secours.

Le jeune homme transféré à l'hôpital

Dans la Mosson, l'adjoint de sécurité est également frigorifié : il parvient tout de même à attraper le jeune homme. Tous deux réussissent progressivement à sortir de l'eau grâce à un système de chaîne humaine. 

L'adolescent de 16 ans est dans un état critique : ses yeux sont révulsés, il a le teint livide et il est inconscient. Il est alors transféré dans la foulée à l'hôpital. "Le rôle du policier n'est pas seulement répressif, il est aussi là pour porter secours à la population", rappelle le syndicat Alliance Police Nationale 34, qui salue la réactivité des équipes.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité