Municipales 2020 : à Montaud, personne pour reprendre la mairie

A Montaud, dans l'Hérault, aucun candidat ne s'est pour l'instant déclaré pour les municipales 2020 / © C.Métairon
A Montaud, dans l'Hérault, aucun candidat ne s'est pour l'instant déclaré pour les municipales 2020 / © C.Métairon

A Montaud près de Montpellier, aucune liste n'est encore déclarée pour les municipales 2020 et l’actuel maire, qui n’est pas encore candidat, organise des réunions pour attirer les futurs candidats et élaborer avec eux un programme fédérateur.

Par JM avec Luc Calmels

A 30 kilomètres de Montpellier, se trouve le petit village de Montaud et ses 1000 habitants. Dans cette petite commune, la moins peuplée de la métropole, toujours aucun candidat ne s’est présenté pour reprendre la mairie. Les électeurs sont un peu désorientés :

On approche des élections et j’aurais aimé savoir quand je prends un bulletin de vote pour qui je vote, ce n’est pas quelque chose à faire au pif où juste parce que l’on a des affinités, on trouve une personne bien ou pas. Non, le programme aussi compte.
 

Pourquoi personne ne se présente ?


Choix individuel, familial ou encore occupation professionnelle, les raisons ne manquent pas pour expliquer cette crise des vocations :

La réticence pour s’engager dans une équipe municipale c’est la peur de ne pas avoir les compétences. Et puis, il faut avoir l’envie derrière d’être autodidacte.
- Hubert Nicolas, Montaudois

 


Les habitants invités à créer leur programme


Face à ce désintérêt pour la gestion des affaires de la cité, le maire sortant invite ses administrés à s'engager dans une démarche contributive :

"Nous avons créé un groupe citoyen, une participation active des citoyens dans des réunions pour construire un projet. Construire ce projet et donc faciliter la venue des gens vers la commune, vers l’engagement, et construire une liste tous ensemble avec des idées communes et donc que cette codécision puisse aboutir."
- Joël Raymond, maire de Montaud (LREM)

Employé à la cave coopérative, Léo Soula a participé à cette initiative de démocratie citoyenne et il envisage de franchir le pas de l'engagement :

Je suis arrivé à un âge, j’ai 21 ans, où il faut commencer à faire des choses, sortir de sa zone de confort pour être utile et puis de toute façon on habite le village donc autant participer à la vie du village.


Avec cette initiative, le maire espère constituer des groupes citoyens actifs après l’élection pour participer à la gestion de la commune.
Pour rappel, les candidats aux élections municipales ont jusqu'au 27 février pour déposer leurs listes.

Le reportage de Luc Calmels et Cédric Métairon 
 

 

Sur le même sujet

Les + Lus