Municipales 2020 à Montpellier : Les Radicaux de Gauche lâchent Mohed Altrad

 Virginie Rozière assise aux côtés de Mohed Altrad lors de l'annonce de candidature aux Municipales 2020 à Montpellier dans l'Hérault en septembre dernier. / © Josette Sanna/FTV
Virginie Rozière assise aux côtés de Mohed Altrad lors de l'annonce de candidature aux Municipales 2020 à Montpellier dans l'Hérault en septembre dernier. / © Josette Sanna/FTV

Trois mois après avoir rejoint l'équipe de campagne de l'homme d'affaires et président du MHR Mohed Altrad pour les municipales de mars prochain sur Montpellier, l'ex-députée européenne des Radicaux de Gauche Virginie Rozière quitte le navire.

Par Philippe Sans

Nous avons été très actifs dans la première partie de campagne, mais sur les termes d’un accord très clair avec Mohed Altrrad : une liste sans étiquette, distante des appartenances politiques. Mais depuis, il n’a jamais caché son soutien au Président de la République, à LREM…et des discussions sont en cours avec le candidat macroniste Patrick Vignal !

L'ex-députée européenne aurait réclamé ces dernières semaine une mise au point publique à Mohed Altrad sur l'indépendance de sa démarche et de la liste qui serait déposée en mars prochain. Ce qui l'inquiète, ce sont les discussions en cours entre l'homme d'affaires montpelliérain et le candidat investi par La République en Marche, le député Patrick Vignal. Avec comme intermédiaire l'autre députée LREM montpelliéraine Coralie Dubost qui fait elle partie de l'équipe de campagne de...Mohed Altrad.

D'où ce divorce annoncé hier. Avec une porte ouverte à de nouveaux éventuels partenaires pour s'engager différemment sur ces municipales des plus ouvertes :

Nous serons présents sous les couleurs des Radicaux de Gauche sous une forme ou une autre dans cette campagne. Nous n’excluons personne pour discuter, sachant que notre place politique naturelle est plutôt à gauche. Et que la division est plutôt à proscrire. 

De son côté, le candidat Mohed Altrad reste pour l'heure, à travers sa réaction officielle, sur sa position :

Les partis politiques veulent se retrouver entre eux autour d'un candidat qu'ils maîtrisent. Ce n'est pas ma vision des élections municipales. J'estime que l'intérêt des Montpelliérains passe avant l'intérêt des partis politiques. Je reste sur ma ligne de rassemblement des personnes et des sensibilités pour une meilleure gestion de Montpellier et de sa Métropole.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus