Une usine d'embouteillage verra-t-elle le jour à Montagnac près de Meze dans l'Hérault ? Un forage est très convoité. En réunion publique des riverains mécontents ont averti la population du projet de la Société Alma, l'un des plus grands groupes d'eau minérale et de source en France de plus d'un milliard d'euros de Chiffre d'affaires par an.

1500 mètres au-dessous du Domaine de la Castillonne, sur la commune de Montagnac dans l'Hérault, dort tranquillement une énorme nappe d’eau souterraine. Un forage existe, laissé à l’abandon. Mais le potentiel intéresse fortement le Groupe Source Alma qui possède entre autres Saint-Yorre, Vichy, Cristaline ou Thonon.

Projet d'usine d'embouteillage

Un représentant du groupe s’est invité, ce vendredi 2 juin, à une réunion publique de l’association Veille eau Grain, opposée au projet d’usine d’embouteillage. Source Alma annonce ne pas avancer masqué mais certains habitants en doutent. D’où un rejet en bloc.

"Nous sommes contre le fait d'avoir quarante camions de 38 tonnes qui vont circuler sur le domaine. Contre l'implantation d'une usine avec l'artificialisation des sols et les bouteilles en plastique", assure Vincent Lapasset, trésorier de l'association "Veille Eau Grain".

Terrain problématique

Le terrain où se situe le forage a déjà été acheté par Source Alma. Il appartenait à la municipalité, laquelle attend en retour des emplois et une taxe foncière dans les années à venir. Le lieu d’implantation de l’usine sera lui situé dans le vignoble d’appellation Picpoul de Pinet. Cela pose également un problème aux viticulteurs riverains.

On nous parle d'installation d'une usine, de mise en bouteille d'eau minérale dans un endroit magique. C'est très grave.

Christophe Savary de Beauregard

Président Association Veille Eau Grain

"Nous faisons tous les efforts possibles en tant que vignerons pour maintenir ce vallon de façon nature et on nous parle d'une énorme usine, comme une zone industrielle. Ce sera déplorable", ajoute Christophe Savary de Beauregard, président de l’association Veille Eau Grain.

Eau de qualité et en quantité

Autre argument contre : la sécheresse actuelle. Un faux problème selon le groupe d’eau minérale, la masse d’eau serait ancienne, profonde, et elle attendrait juste d'être exploitée.

"C'est un ouvrage qui fait 1500 mètres de profondeur, isolé de tout l'impact de la sécheresse. C'est donc une masse d'eau énorme et de qualité", rétorque Samuel Vauthrin, responsable Ressources en Eau de Sources Alma.

500 000 euros le forage

500.000 euros, c’est le coût de réfection du forage existant en très mauvais état. Il sera financé par Source Alma si le projet va au bout. Dans le cas contraire, l’ouvrage sera obstrué aux frais de la municipalité pour un coût de 300 000 euros.

La guerre de l’eau ne fait donc que commencer à Montagnac.