Examens 2018
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Montpellier : des parents du quartier Petit Bard-Pergola reçus par Emmanuel Macron

Montpellier - Emmanuel Macron en 2017, lors de sa première venue à la rencontre des mères du quartier Petit Bard-Pergola - 2017. / © F3 LR
Montpellier - Emmanuel Macron en 2017, lors de sa première venue à la rencontre des mères du quartier Petit Bard-Pergola - 2017. / © F3 LR

Des parents du quartier populaire de Montpellier, Petit Bard-Pergola, ont été reçus mercredi par Emmanuel Macron. Cette rencontre s'est faite en marge de sa visite au Congrès de la Mutualité française. Ils lui ont fait part de propositions afin "d'améliorer les conditions de scolarisation".

Par FD avec afp


Deux membres du collectif des parents du Petit Bard-Pergola et deux experts appuyant l'association ont été reçus une quarantaine de minutes, ont-ils précisé dans un compte-rendu adressé à l'AFP.
Cité en exemple lors du discours d'Emmanuel Macron sur les banlieues le 22 mai, le collectif qui refuse de "servir de faire-valoir" et réclame "des mesures concrètes pour les quartiers populaires" avait demandé mardi à être reçu par le président.

"Le président voulait nous entendre et nous avons formulé des propositions concrètes pour les quartiers qu'il pourrait mettre en place rapidement pour améliorer les conditions de scolarisation", poursuit l'association.


Parmi les demandes formulées, la mise en place d'un travail de "coéducation", associant les parents des quartiers populaires pour la maternelle et l'école élémentaire.
Mais aussi "une intervention massive des Rased (réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficulté) avec des psychologues et médecins scolaires dans tous les quartiers populaires" afin qu'il existe "dès le plus jeune âge une prévention efficace pour permettre aux jeunes des quartiers populaires de réussir, de rêver et de s'inscrire pleinement dans leur société".

L'association a également demandé "un service public fort et de qualité dans les quartiers populaires" et "un contrôle des financements politiques de la ville", notant que "des millions d'euros sont alloués sans que les effets soient notables".

Elle recommande "d'en finir avec la politique clientéliste" en impliquant "les associations d'habitants qui ont des solutions et des préconisations mais manquent cruellement de moyens".

Le président "a été très attentif", assure le Collectif de parents du Petit Bard-Pergola.


"L'avenir nous dira si nos préconisations sont suivies d'engagements et s'il y a une volonté réelle de nous associer à la résolution des problématiques".

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Montpellier Danse : Valérie Leroux, créatrice sonore

Les + Lus