Déplacements étendus à 20 km : dans l’Hérault, les promeneurs et les plaisanciers sont allés voir la mer ce dimanche

Depuis le 28 novembre, les déplacements sont autorisés dans un rayon de 20 kilomètres et pour une durée de 3 heures. Dans l'Hérault, les promeneurs et les amateurs de bateau en ont profité pour se balader sur la plage ou en mer.
Certains promeneurs n'ont pas hésité à piquer une tête.
Certains promeneurs n'ont pas hésité à piquer une tête. © France Télévisions.
Certains n'avaient pas vu la mer depuis plusieurs semaines. À Carnon ce dimanche matin, les promeneurs ont profité des doux rayons de soleil pour se balader sur la plage, seuls ou en famille. 

Depuis samedi, les déplacements sont autorisés dans un rayon de 20 kilomètres et pour une durée de 3 heures maximum, contre un kilomètre et une heure auparavant. Croisés sur la plage, un couple et leur petite fille, sont venus de Montpellier. 

Depuis que le rayon a été élargi, on peut facilement venir ici. En voyant la mer, on a presque l'impression d'être en vacances, alors qu'on est encore confiné, et c'est très agréable. Et pour ma petite, dès qu'elle a une pelle et du sable, c'est Byzance !

Un promeneur montpelliérain.

D'autres ont profité de l'allègement des mesures sanitaires pour se jeter à l'eau. Et malgré la température fraîche de l'eau, le sourire se lit sur les lèvres. "C'est agréable de pouvoir retrouver la plage et de prendre un petit bain après son footing !", s'exclame un baigneur. 

Comme partout en extérieur, le port du masque reste obligatoire sur les plages du littoral méditerranéen. Il est également nécessaire d'être en possession d'une attestation dérogatoire, sous peine d'une amende de 135 euros.
Beaucoup de monde à Carnon Plage en ce premier week-end d'allégement des mesures.
Beaucoup de monde à Carnon Plage en ce premier week-end d'allégement des mesures. © France Télévisions.

Les nouvelles consignes restent floues pour les plaisanciers

Les promeneurs ne sont pas les seuls à avoir vu leur zone de balade élargie : les propriétaires de bateaux sont également autorisés depuis samedi à naviguer en mer dans un rayon de 20 kilomètres et pour une durée de 3 heures. 

Le décret encadrant la reprise des activités nautiques précise également que l’attestation dérogatoire est obligatoire en mer et que la sortie doit être individuelle. Mais pour l’instant, difficile pour tous les plaisanciers de s’y retrouver.  À la Grande-Motte ce dimanche matin, une quinzaine de bateaux sont sortis du port. Parmi eux, celui de François. Le septuagénaire a acheté son bateau juste avant le confinement du mois de mars et n’a pas encore eu l’occasion de vraiment l’essayer.

Il était temps qu’on puisse sortir prendre l’air et le soleil ! Je vais faire des petits ronds dans l’eau, je ne vais pas m’éloigner. Mais là, c’est un sentiment de liberté qui revient, on reprend un peu goût à la vie.

François, propriétaire d'un bateau.

Même sentiment du côté de René-Jean. Ce passionné est heureux de pouvoir profiter du beau temps, mais reste un peu frustré par les réglementations : en effet, les trois heures de balade autorisées incluent le trajet entre le domicile et le port. "Ça va faire un peu juste : j’ai mis une vingtaine de minutes à venir de Montpellier, et là ça laisse tout juste le temps de sortir le bateau, de faire un petit tour sur l’eau et de rentrer."

Pour Max, qui vit à l’année sur son bateau, la sortie en mer attendra un peu.

C’est un peu risqué de sortir seul. En mer, il peut arriver beaucoup de choses. Et puis n’oublions pas que le bateau, c’est un partage : sortir avec quelqu’un c’est plus intéressant qu'être tout seul.

Max, propriétaire d'un bateau.

Le plaisancier, qui a profité de ce dimanche ensoleillé pour effectuer quelques réparations sur son bateau, craint également de se faire contrôler en mer. "Trois heures, c’est compliqué à respecter : à la voile, tout dépend de la mer et du vent donc on peut vite déborder. J’ai peur de l’amende", explique-t-il, avant d'ajouter. "Mais je ne suis pas très patient, alors je finirai bien par sortir !" 
À la Grande-Motte, une quinzaine de bateaux sont sortis du port ce dimanche matin.
À la Grande-Motte, une quinzaine de bateaux sont sortis du port ce dimanche matin. © Michaël Flores / France Télévisions.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mer nature méditerranée confinement santé société covid-19 déconfinement sorties et loisirs