Pour le Ramadan, les mosquées de l'Hérault s'adaptent au confinement et au couvre-feu

Pour la deuxième fois en deux ans, les dates du Ramadan coïncident avec les restrictions sanitaires. Mais cette année, les mosquées peuvent rester ouvertes de 6 heures à 19 heures. Et s'adaptent pour célébrer le mois de jeûne. 

La mosquée de la Paillade à Montpellier peut accueillir jusqu'à 4000 fidèles.
La mosquée de la Paillade à Montpellier peut accueillir jusqu'à 4000 fidèles. © Guillaume BONNEFONT / MAXPPP

A la grande mosquée de Montpellier, Abdelaaziz Alaoui le reconnaît : la situation n'est pas idéale mais c'est bien mieux que l'an dernier et un ramadan en plein confinement strict. Pour le secrétaire général de la grande mosquée Averroès, "dès aujourd'hui, premier jour de jeûne, les prières de l'après-midi pourront avoir lieu à la mosquée Ibn Rochd, à 14h et 17h30."

Il n'y aura pas de prière du matin, ni de prière du soir pour respecter les horaires du couvre-feu. En journée, les prières auront lieu dans le respect des gestes barrières.

Abdelaaziz Alaoui, secrétaire général de la grande mosquée Averroès de Montpellier

Pour compenser un nombre de places limitées à l'intérieur de la mosquée, un terrain mitoyen a été mis à disposition des fidèles par la mairie. Tous les soirs, l'imam Mustapha El Kouzini assurera la prière du soir en direct sur les réseaux sociaux. La mosquée publie également sur son site les horaires des différentes prières de la journée.

Pas de rassemblements après 19h

Le plus délicat pour les fidèles, c'est l'absence de convivialité liée à la rupture du jeûne. Un moment traditionnelllement festif, où familles et amis se retrouvent. Impossible avec les restrictions sanitaires : pas de rassemblement en journée à plus de 6 personnes et pas de rassemblement du tout après 19 heures.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a adressé un long communiqué aux mosquées afin de rappeler les règles sanitaires. Parmi les conseils : remplacer les repas collectifs par la distribution de repas et de colis alimentaires. 

"Les repas familiaux et entre amis se sont avérés source de propagation et de
contamination"
, précise le communiqué du CCFM signé par son président Mohammed Moussaoui.

Il convient de limiter strictement les repas familiaux et entre amis aux membres de famille vivant sous le même toit.

Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman

Ainsi, la mosquée Averroès de Montpellier a prévu une collecte puis une distribution des colis alimentaires, tous les jours du Ramadan, entre 16 heures et 18 heures, "dans le respect des distances et des gestes barrières", comme le précise son secrétaire général.

Pour les musulmans pratiquants, le Ramadan est toujours placé sous le signe de la solidarité et de la générosité. Le Conseil français du culte musulman a fixé cette année l’aumône « Zakat El Fitr », "religieusement exigible de toute famille musulmane", à 7 euros par personne.

La fin du Ramadan, fête de l’Aïd Al Fitr, est prévu le jeudi 13 mai 2021.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société ramadan confinement covid-19