Premier cas de dengue autochtone détecté à Montpellier : l'ARS renforce sa prévention

Le premier cas autochtone de dengue de la saison en Occitanie a été signalé à Montpellier. La personne a été prise en charge et "son état de santé n'inspire pas d'inquiétude", selon l'ARS. En parallèle, des actions préventives sont déployées dans le quartier Port Marianne à Montpellier et à proximité du Parc des expositions à Pérols.

Le premier cas autochtone de dengue de la saison en Occitanie a été signalé à Montpellier. C'est aussi le premier cas en France. Pour éviter la propagation du virus localement, des actions préventives sont déployées à Montpellier et à Pérols.

Premier cas de dengue autochtone

"La dengue est une maladie généralement bénigne dont les symptômes sont proches de ceux de la grippe et qui se transmet par l'intermédiaire de la piqûre du moustique tigre", détaille l'ARS dans un communiqué.

Un cas est dit "autochtone" quand une personne contracte la maladie sans avoir voyagé en zone de circulation du virus dans les 15 jours précédant l’apparition des symptômes.

ARS

La personne qui a contracté ce premier cas de dengue a été prise en charge. "Son état de santé n'inspire pas d'inquiétude", a précisé l'ARS.

Les cas de dengue importés et autochtones ont fortement progressé en Occitanie entre mai et novembre 2023. Et les prévisions sont alarmantes pour cette année avec un moustique tigre présent dans tous les départements.

En 2023, 22 cas de dengue autochtones ont été signalés en Occitanie.

Des actions de prévention quartier Port Marianne

Pour éviter une éventuelle propagation du virus, des mesures de prévention ont été prises par les services de l’Etat, de l’ARS Occitanie, de Santé publique France, et les professionnels de santé du secteur et l’opérateur de démoustication.

  • Une action ciblée de démoustication pour éliminer les gîtes larvaires et les moustiques adultes
    sur les lieux de résidence et de passage de la personne malade
  • Une sensibilisation des professionnels de santé au signalement de nouveaux cas de dengue
    auprès de l’ARS
  • Une enquête de proximité dans les potentielles zones de transmission pour identifier
    d’éventuelles personnes malades

Adopter les bons réflexes

Dans un communiqué, l'ARS détaille les réflexes à adopter pour éliminer les larves de moustiques.

  • Éliminer les endroits où l’eau peut stagner
  • Changer l’eau des plantes et des fleurs une fois par semaine
  • Vérifier le bon écoulement des eaux et nettoyer régulièrement : gouttières, regards, caniveaux
  • Couvrir les réservoirs d’eau avec un voile moustiquaire ou un simple tissu
  • Éliminer les lieux de repos des moustiques adultes en débroussaillant et taillant les herbes hautes et les haies, en ramassant les fruits tombés et les débris végétaux, et en réduisant les sources d’humidité

Et encore quelques conseils...

Charlotte Boullé, infectiologue au CHU de Montpellier nous livre une préconisation peu connue "quand on rentre de voyage, il faut utiliser des répulsifs pendant les 15 jours qui suivent le retour pour ne pas contaminer les moustiques locaux qui pourraient transmettre les maladies à leurs voisins".

Une fois la maladie contractée, "il faut se protéger des moustiques, pas pour soi parce que c'est trop tard mais pour les autres, afin qu'ils ne soient pas infectés", explique l'infectiologue, rappelant pour autant "qu'il n'y a pas de traitement particulier".

Et le vaccin ?

Un nouveau vaccin "Qdenga" est en cours de fabrication, il pourra peut-être être utilisé lors de grosses épidémies. L'ancien vaccin "Dengvaxia" n'est plus utilisé car "il peut entraîner la contraction d'un cas plus grave après la vaccination", conclut Charlotte Boullé, infectiologue au CHU de Montpellier.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité