Présidentielle 2022 : la candidate socialiste Anne Hidalgo en campagne à Montpellier

Publié le

Initialement, la candidate PS devait profiter de ce déplacement à Montpellier pour célébrer, en présence de nombreux autres élus socialistes, les 40 ans de la loi de décentralisation. Mais la situation en Ukraine s'est bien évidemment invitée au programme.

La candidate socialiste, toujours en difficultés dans les sondages, est peut-être venue chercher un peu de réconfort sur des terres qui lui sont favorables : la ville de Montpellier, la Métropole, le département de l'Hérault et la Région sont tous dirigés par des socialistes. C'est d'ailleurs un rassemblement d'élus auquel assistait et participait Anne Hidalgo au Corum de Montpellier.

Le déplacement devait à l'origine célébrer le quarantième anniversaire de la loi de décentralisation. Le 2 mars 1982, Gaston Deferre, ministre de l'Intérieur de François Mitterrand dans le gouvernement de Pierre Mauroy, voyait sa grande loi de décentralisation promulguée. Celle-ci transfère de nombreuses compétences autrefois du domaine de l'Etat vers les collectivités, et constitue le premier acte d'une décentralisation qui s'est depuis poursuivie.

Mais l'actualité internationale a un peu bousculé le programme de la candidate. Les élus socialistes ont ainsi fait une large part à la situation en Ukraine, et plus particulièrement à la question des réfugiés. La présidente de la région Occitanie, Carole Delga a ainsi lancé une initiative pour recenser dans toute la Région les moyens d'hébergements (ici le courrier adressé aux maires du département de l'Aude) et naturellement, une partie de la visite d'Anne Hidalgo devait être consacrée à la question. C'est d'ailleurs le drapeau ukrainien qui s'affichait sur scène, derrière les orateurs.

Mais rien ne sera décidément facile pour la socialiste dans cette campagne : à son arrivée sur l'Esplanade Charles de Gaulle, une poignée de manifestants scandaient des slogans favorables à Ségolène Royale, la candidate du "parti à la rose" pour la présidentielle de 2007.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité