• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Projet de 17 000 chênes truffiers plantés près du Pic Saint-Loup : La fièvre de l'or noir

A Ferrières-les-Verreries, près du pic saint-Loup (Hérault), un fond de pension voudrait se lancer dans la trufficulture intensive. Quitte à faire de gros travaux pour modifier une trentaine d'hectares de garrigues. Mais les habitants n'ont pas dit leur dernier mot.
A Ferrières-les-Verreries, près du pic saint-Loup (Hérault), un fond de pension voudrait se lancer dans la trufficulture intensive. Quitte à faire de gros travaux pour modifier une trentaine d'hectares de garrigues. Mais les habitants n'ont pas dit leur dernier mot.

A Ferrières-les-Verreries, près du pic saint-Loup (Hérault), un fond de pension voudrait se lancer dans la trufficulture intensive. Quitte à faire de gros travaux pour modifier une trentaine d'hectares de garrigues. Mais les habitants n'ont pas dit leur dernier mot.

Par Olivier Le Creurer

La nouvelle a fait l'effet d'une bombe. Un fonds d'investissement britannique, Truffel Farms, veut créer une truffière géante sur le domaine des Jasses, au coeur de la garrigue proche du Pic Saint-Loup. Propriétaire du lieu, la société aurait reçu l'autorisation des services de l'Etat. Mais une partie de la population s'insurge contre les aménagements envisagés dans ce lieu touristique, joyau du patrimoine local.

Il est hors de question de le voir se faire concassé ou réduire en bouillie


"C'est un réseau de rivières et de conques qui sont magnifiques avec une biodiversité remarquable. Il est hors de question de le voir se faire concassé ou réduire en bouillie," raille Danièle Sanchez, habitante à Gabriac.

Alertées début décembre, des associations de protection de l'environnement montent au créneau. Tracts dans les commerces et sur les marchés, pétitions en ligne. Elles se mobilisent contre ce projet qu'elles estiment d'ailleurs un peu farfelu.

Le résultat n'est absolument pas garanti


"Le résultat n'est absolument pas garanti. Ils annoncent à leurs investisseurs des rendements de plus de 260 kg par an et par hectare. Des rendements de 50 kg par hectare sont déjà considérés comme rare et remarquable!, s'étonne Simon Poppy, Président France Nature Environnement Languedoc. 

Rafler 7 fois la mise 


Truffel Farms voudrait vendre aux investisseurs 33 hectares, à 200 000 dollars l'hectare. Et leur promet de rafler 7 fois la mise au bout de 15 ans. Côté opposants, la pétition anti-truffière géante devrait dépasser les 4 000 signatures.
 

 

Sur le même sujet

La Bulle, douche nomade à Montpellier

Les + Lus