Quand un Sétois marie capots de voiture et art contemporain

Jusqu'à dimanche se tient la première édition de la Foire méditerranéenne des arts contemporains se tient à l'Aréna de Montpellier. L'occasion de découvrir des talents locaux comme Maxime Lhermet, un Sétois qui allie capot de voiture et art contemporain.

Maxime Lhermet utilise les capots de voiture pour confectionner des oeuvres d'art / 9 décembre 2017
Maxime Lhermet utilise les capots de voiture pour confectionner des oeuvres d'art / 9 décembre 2017 © Franck Detranchant / France 3 Occitanie
A la première édition de la foire méditerranéenne des arts contemporains, on peut y admirer des œuvres d'artistes renommés comme Di Rosa, Viala, Combas ou Charlélie Couture. D'autres talents, plus locaux, sont aussi à découvrir.

C'est le cas du Sétois Maxime Lhermet, passionné par les capots de voitures. De préférence ceux de marques allemandes ou italiennes.

Un mariage de passion


C'est un mariage non pas de raison mais de passion. "L'idée est d'accrocher un capot comme on accroche une toile", explique l'Héraultais.

Une rencontre entre un artiste inspiré par les Comics américains et un propriétaire de voitures d'exceptions. De cette union est née une collection d'œuvres d'art.

Des toiles de métal qui racontent des histoires comme dans une bulle de bande dessinée.

Rendez-vous à l'Aréna de Montpellier jusqu'à ce dimanche.

durée de la vidéo: 02 min 07
Hérault : un Sétois marie capots de voiture et art contemporain ©F3 LR

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture auto-moto sport automobile économie patrimoine