Salaires de Ligue 1 : Les clubs d’Occitanie en deuxième partie de classement

Selon une enquête du journal L’Équipe, le MHSC se classe à la 12ème place des clubs de Ligue 1 en ce qui concerne le salaire moyen mensuel brut de ses joueurs. Le Nîmes Olympique est 18ème. Toulouse 10ème.
 

Montpellier - victoire 1 à 0 du MHSC face au Nîmes Olympique - 25 septembre 2019.
Montpellier - victoire 1 à 0 du MHSC face au Nîmes Olympique - 25 septembre 2019. © Pascal GUYOT / AFP
En Ligue 1 cette saison, le montant du salaire médian s’élève à environ 35 000 euros mensuels brut, selon les estimations du journal L’Équipe. C’est-à-dire que la moitié des joueurs du championnat (environ 700 au total) gagnent plus de 35 000 euros chaque mois. L’autre moitié perçoit donc un salaire inférieur à cette somme.

Tous les chiffres mentionnés dans l’enquête du journal sont des estimations du salaire moyen mensuel brut.


Nîmes, parmi les petits


Du côté du Nîmes Olympique, le salaire moyen mensuel brut est parmi les plus faibles de Ligue 1 : 30 000 euros par mois. Il s’agit là d’une moyenne qui concerne l’ensemble de l’effectif professionnel. Chez les Crocos, le joueur le mieux payé est Anthony Briançon. En prolongeant à Nîmes jusqu’en 2022, le défenseur central a doublé son salaire cette saison. Selon les estimations de L’Équipe, il perçoit 80 000 euros bruts par mois, contre 35 000 la saison dernière.
 
Chez les Crocos, le joueur le mieux payé est Anthony Briançon
Chez les Crocos, le joueur le mieux payé est Anthony Briançon © FTV


Paul Bernardoni prend la deuxième place du classement des Nîmois avec un salaire estimé à 40 000 euros mensuels brut. Cette somme est celle versée par le club gardois. Mais le gardien de but, prêté par Bordeaux, toucherait en plus 70 000 euros de la part du club girondin, soit un total de 110 000 euros.

Prolongé jusqu’en 2023, Renaud Ripart a lui aussi vu son salaire doubler. Le meilleur buteur des Crocos (5 réalisations, dont 4 en Ligue 1) serait passé de 20 000 euros par mois l’an dernier à 50 000 pour l’exercice en cours.
 
Le salaire de Renaud Ripart a doublé également
Le salaire de Renaud Ripart a doublé également © FTV


18ème cette saison, Nîmes grimpe légèrement au classement des salaires, puisque le Nîmes Olympique était à la 20ème place la saison dernière avec un salaire moyen mensuel brut de 19 000 euros.

Top 5 des salaires Nîmes Olympiques (salaire moyen mensuel brut en euros) :

1) Anthony Briançon : 80 000 €
2) Lucas Deaux : 50 000 €
-   Renaud Ripart : 50 000 €
4) Paul Bernardoni : 40 000 €
-   Romain Philippoteaux : 40 000 €

Deux ex-Nîmois parmi les tops salaires montpelliérains


Du côté de Montpellier, le MSHC a alourdi sa masse salariale en recrutant notamment les deux ex-Nîmois Jordan Ferri et Téji Savanier l’été dernier. Les deux milieux de terrain apparaissent dans le top 4 des salaires de l’équipe. Une belle affaire pour le club héraultais qui s’est offert un entrejeu plus ambitieux, tout en affaiblissant son grand rival régional.
 
Téji Savanier toucherait chaque mois 110 000 euros
Téji Savanier toucherait chaque mois 110 000 euros © FTV


Jordan Ferri, l’ancien lyonnais prêté à Nîmes la saison dernière est le deuxième salaire de l’équipe avec 130 000 euros mensuels (2ème salaire du club).

Téji Savanier, lui, a refusé une offre salariale deux fois plus élevée du Milan AC pour rejoindre son club de cœur, après quatre ans passés à Nîmes. Cette saison, il toucherait chaque mois 110 000 euros (4ème salaire du club).
Mais le plus gros salaire du club héraultais, c’est celui du gardien argentin Géronimo Rulli : 150 000 euros par mois.
 
Le plus gros salaire du club héraultais, c’est celui du gardien argentin Géronimo Rulli
Le plus gros salaire du club héraultais, c’est celui du gardien argentin Géronimo Rulli © FTV

Top 5 des salaires MHSC :


1) Géronimo Rulli : 150 000 €
2) Jordan Ferri : 130 000 €
3) Andy Delort : 120 000 €
4) Téji Savanier : 110 000 €
-   Gaëtan Laborde : 110 000 €
 

Toulouse, 4 joueurs à 100 000 € et plus


Transféré l’été dernier, Wesley Saïd, joueur le plus onéreux de l’histoire du TFC (transfert estimé entre 7,5 et 8 millions d’euros) pointe à la deuxième place des salaires toulousains. L’attaquant de 24 ans, décevant cette saison (deux buts, une passe décisive en 859 minutes de Ligue 1), est payé 120 000 euros par mois. Même montant pour le milieu offensif Matthieu Dossevi.
Devant eux au classement, Max-Alain Gradel est le toulousain le mieux rémunéré de l’effectif avec 190 000 euros mensuels.
Ibrahim Sangaré (4ème salaire du club) est lui à 100 000 euros par mois.
 

Top 5 des salaires TFC :


1) Max-Alain Gradel : 190 000 €
2) Matthieu Dossevi : 120 000 €
-   Wesley Saïd : 120 000 €
4) Ibrahim Sangaré : 100 000 €
5) Baptiste Reynet : 85 000 €
 

Quid chez les entraîneurs ?


L’entraîneur de Toulouse (actuel dernier de Ligue) Denis Zanko toucherait 30 000 euros mensuels.
 
© FTV


Sur le banc nîmois, Bernard Blaquart serait rémunéré à hauteur de 20 000 euros par mois. C’est le plus petit salaire pour un entraîneur de Ligue 1 cette saison.
Michel Der Zakarian, le technicien montpelliérain, serait lui à 60 000 euros.

C’est dix fois moins que le top-salaire des coachs de Ligue 1 : Thomas Tuchel, l’entraîneur du PSG, et ses 625 000 euros mensuels.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ligue 1 football sport montpellier hérault sc