Cet article date de plus de 4 ans

Top 14 : un Montpellier fantomatique coule à Lyon 16-3

Montpellier a raté l'occasion de reprendre à Castres la 3e place du Top 14 de rugby après sa défaite à Lyon, dimanche midi 16-3, au terme d'un match d'une grande pauvreté technique disputé dans des conditions climatiques difficiles.
Jake White, l'entraîneur sud-africain du MHR
Jake White, l'entraîneur sud-africain du MHR © PHILIPPE MERLE / AFP

Dominés du début à la fin par le LOU, les Héraultais n'ont jamais été en mesure de l'emporter au stade de Gerland, proposant un jeu indigne d'une équipe quatrième du classement.

Lyon s'éloigne de la zone rouge


En revanche, les Lyonnais ont décroché un succès précieux dans la course au maintien et reprennent ainsi dix points d'avance sur Grenoble, premier relégable. Ils remontent au 11e rang en attendant le match entre le Stade Français et Bordeaux (17h00). Solides sur leurs bases, en défense et en conquête, disciplinés, les Rhodaniens ont mis d'entrée la main sur le match et ne l'ont jamais lâché. L'ouvreur australien, Mike Harris, auteur d'un sans faute au pied (4/4) s'est chargé dans un premier temps de concrétiser la domination de son équipe (9-0. 45).

Montpellier fantomatique


En première période, les Lyonnais ont obtenu des occasions par leur demi de mêlée, international U20, Baptiste Couilloud (7, 39), qui a livré un très bon match. Nouvel arrivant à Lyon, le troisième ligne international argentin, Facundo Isa, omniprésent en défense, a également percé la défense montpelliéraine à deux reprises (11, 23). Finalement, le LOU Rugby a fini par profiter des erreurs d'une équipe héraultaise fantomatique.

Le MHR dominé en conquête par le LOU


Dominé en conquête, incapable de conserver le ballon, le MHR a vu ses nombreuses fautes au sol logiquement sanctionnées d'un carton jaune, infligé au talonneur, Bismark du Plessis (45). Dans la foulée, le centre Hemani Paea a pu marquer l'essai du KO (16-0, 49), alors que Montpellier n'est pas parvenu à se révolter pour aller chercher le bonus défensif, malgré une pénalité passée par Willie du Plessis (16-3, 59).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montpellier hérault rugby rugby sport top 14 lou rugby