Une femme de 72 ans retrouvée morte, poignardée à la gorge à Montpellier

La septuagénaire a été retrouvée morte sur le parking de la résidence où elle habitait quartier Aiguelongue à Montpellier, samedi 27 mai 2023 dans la matinée. Son corps présentait de nombreuses plaies à l'arme blanche. Un suspect a été interpellé et placé en garde à vue.

Une femme de 72 ans a été retrouvée morte samedi 27 mai 2023 sur le parking de sa résidence, quartier Aiguelongue à Montpellier. C'est une voisine, étudiante, qui a donné l'alerte en fin de matinée, explique un résident.

Selon les premières constatations effectuées sur place par les policiers, la victime aurait été poignardée à plusieurs reprises. "Elle présentait de nombreuses plaies par arme blanche au niveau du cou", a confirmé à France 3 Occitanie Fabrice Bélargent, le procureur de la République à Montpellier.

Cette femme était placée sous curatelle et vivait seule. "C'est une dame qui était une propriétaire. Elle semblait avoir quelques difficultés mentales très légères qui faisaient qu'elle circulait souvent dans la résidence. Aussi elle faisait partie des personnes que l'on croisait régulièrement", raconte un deuxième résident.

Enquête en cours

Le procureur de la République indique qu'une autopsie sera réalisée mardi. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances et la date précise de la mort. C'est la police judiciaire qui a été chargée de l'affaire.

Selon nos informations, un suspect aurait été interpellé dans la soirée samedi 27 mai et placé en garde à vue. Il s'agissait de déterminer s'il était l'auteur des faits ou un témoin. Jusqu'ici, la personne nie mais il y aurait de fortes probabilités que ce soit l'auteur.

Plus d'informations à venir.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité