Vélos et trottinettes électriques : bandes organisées, antivols high-tech, les vols en très forte augmentation

Propriétaires de vélo ou de trottinette électrique, attention ! Les vols de ces engins à la mode sont en très forte croissance depuis l'année dernière, dans l'Hérault. Ils ont même augmenté de 50 % dans la métropole de Montpellier, en 2023.

Climat propice et aides à l'achat à l'appui, les vélos et les trottinettes ont le vent en poupe. Dans la Métropole de Montpellier, le nombre d'usagers est en constante augmentation, malheureusement, le nombre de vols s'envole, lui aussi.

En 2023, plus de 2300 vélos ont été déclarés volés sur les zones police du département de l'Hérault. Pour plus de la moitié, il s'agit de bicyclettes électriques. Certains ont même été volés devant des commissariats de police !

Des chiffres en hausse partout et qui explosent à Montpellier, où la police déplore une augmentation de 50 % des vols de vélos et trottinettes électriques en 2023, par des réseaux de mieux en mieux organisés.

Il y a d'une part, le voleur isolé qui va profiter d’une opportunité pour s’emparer d'un vélo ou d'une trottinette mais d'autre part, un système en bande organisée avec voleurs, guetteurs et receleurs.  Cette pratique a explosé en 2023.  

 Major Hakim Vanbeselaere, adjoint responsable secteur Centre ville Police Nationale

Des antivols de plus en plus "high-tech"

Seule solution pour protéger son bien: renforcer son système d'antivol et, là aussi, sortir ses billets de banque : les prix vont de 80 € pour les antivols aux normes des assurances et peuvent monter jusqu'à 160 euros pour des systèmes renforcés.

"Cela dissuade énormément car ce sont des antivols très compliqués à scier et en plus, ils sonnent, alors cela met un peu de difficulté", explique Thibault Pélaquié, responsable de magasin de vélo à Montpellier.

A l'heure actuelle, plus de 1 million et demi de vélos seraient volés chaque année en France.

Un fléau qui, selon une étude de la Fédération des usagers de la bicyclette, serait l’un des premiers freins à la pratique régulière du vélo et à l’usage du vélo comme mode de déplacement au quotidien.

A cause du vol, près de 80 000 cyclistes raccrocheraient leur guidon chaque année.