replay

VIDEO. Documentaire "Le temps d'un été" : un regard sur les amitiés prodigieuses de l'adolescence

Jia, Angelina, Eliette, May et Fanta ont 17 ans. Elles ont grandi à Paris et sont amies pour certaines, depuis l’enfance. Après les épreuves du bac, elles partent une semaine en vacances à Sète, sans leurs parents. Un espace-temps où le documentaire nous invite au coeur de la jeunesse adolescente, explorer l'intime et filmer la force des amitiés féminines.

Sur la plage, une bande de copines se questionne : "C’est quoi ton rêve de bonheur ?" "C’est bizarre parce que mon rêve de bonheur, c’est le bonheur !" répond l’une d’entre-elles. "Aimer la vie et la vie m’aime" chantonne Angelina, tout en balançant la tête. "Avoir un boulot qui me plaît et avoir du succès" ajoute Jia. "Ne jamais être accomplie et jamais me dire que je suis arrivée à un stade où il n'y a plus rien derrière" explique May, un ton plus grave. Les voix des adolescentes se mélangent tant le sujet inspire des réponses. Le thème se conclut sur une note légère, lorsque l'une d'entre-elles rétorque : "Moi, mon rêve de bonheur, c’est juste les vacances !".

durée de la vidéo : 00h02mn53s
Extrait du documentaire de Gaëlle Malandrone "Le temps d'un été". Une exploration de l’intime au cœur d’une bande d’adolescentes. Des récits intimes qui dévoilent sans fard des fragments de leurs histoires, leurs parcours et de leurs amitiés. Des personnalités émergent, libres et singulières, tout comme leurs regards sur le monde qui nous entoure. ©Summertime et France Télévisions

"L’adolescente qu’on a été..."

Quel bonheur immense de se retrouver en vacances, entre copines, sans les parents, le temps d’un été. Ça ne vous est jamais arrivé à vous les filles d'éprouver ce sentiment de liberté extraordinaire lors de vos premières vacances entre amies ?

Peut-être que l’adolescente qu’on a été ne disparait jamais vraiment de la femme qu’on devient ?

Gaëlle Malandrone, réalisatrice

Tout comme Jia, Eliette, Fanta, Angelina, May, et Gaëlle, l'amitié entre filles tient pour moi, une place essentielle dans ma vie. D’ailleurs, depuis mes quinze ans, j’ai toujours gardé des liens solides et fidèles avec mes amies. Regarder ce film me renvoie avec enchantement à ma propre adolescence. 

Je découvre ces jeunes filles. Elles sont belles et lisent Sagan, Duras ou "Just kids" de Patti Smith. Elles viennent de passer leur bac de français avec succès (elles apprennent leurs notes le premier jour des vacances). Elles sont parisiennes, cultivées. Elles aiment les fringues, les potins (au top 1 de leurs conversations habituelles !), les discussions entre filles, bref, sortir, rire, danser, chanter, chiner, flâner…

La quintessence 

Elles sont en vacances à Sète dans l’appartement de la grand-mère de l’une d’entre-elles. La réalisatrice les filme dans les moments intimes du quotidien, comme ceux où elles choisissent les vêtements qu’elles porteront pour sortir le soir même ou encore, dans la salle de bains en pleine séance maquillage. Nous les retrouvons en soirée, déambuler dans les rues de la ville, à la fête foraine, mais aussi à la plage, où les discussions sont toujours nombreuses et variées. 

Les adolescentes, qui ont tissé une relation de confiance avec la réalisatrice, se racontent devant la caméra. Elles évoquent leur situation familiale, leur vision de l’amour, leur sens de l’amitié, leur relation aux garçons et à la vie en général. Si certains sujets sont évoqués avec légèreté, d'autres le sont avec beaucoup de sérieux, notamment lorsqu’en parlant du féminisme, May se remémore une intervenante qui était venue au lycée expliquer que, "oui, vous avez le droit de dire non !". Mais ajoute-t-elle "C’est hyper-compliqué et courageux de dire non à la sexualisation qu’on nous inflige". Très au fait du combat qu’elles doivent mener pour s'affirmer dans la société, elles ont toutes une liberté de conscience très forte. Etions-nous pareilles à leur âge ? 

En suivant cette bande de jeunes filles, la réalisatrice met l’accent sur la force émancipatrice de l’amitié et les changements qui s'opèrent à cet âge. En quoi les amies tiennent une place singulière dans nos vies ? Et finalement, c’est quoi aujourd'hui l’amitié à 17 ans ?

« Le temps d'un été », un film de Gaëlle Malandrone à voir le jeudi 8 juin 2023 à 23h45. Une coproduction Summertime et France Télévisions.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité