VIDEO. "Plus de pression, donc plus d'eau", une fontaine millénaire à sec à cause de la sécheresse

durée de la vidéo : 00h01mn43s
L'eau ne coule plus à la fontaine du village de Montpeyroux, au nord de l'Hérault. La source de Fontchaude qui alimente en eau minérale de nombreux visiteurs est tarie. Une première depuis des décennies. ©FTV S. Boyer et S. Bonnet

L'eau ne coule plus à la fontaine du village de Montpeyroux, au nord de l'Hérault. La source de Fontchaude qui alimente en eau minérale de nombreux visiteurs est tarie. Une première depuis des décennies.

Depuis une dizaine de jours à Montpeyroux, au nord de Saint-André-de-Sangonis, la source de Fontchaude qui alimente en eau minérale une fontaine du village est à sec. C'est la conséquence de la sécheresse et d'un niveau trop bas de la nappe phréatique.

Les habitants des alentours, même les plus âgés, n'ont jamais vu cela.

Le débit de l'eau à sec

Plus une goutte ne sort de la petite fontaine. Et il ne s'agit pas comme cela a pu arriver par le passé d'une coupure volontaire. Cette fois-ci, la source de Fontchaude est tarie.

Il y a environ 5cm d'eau dans le canal d'approvisionnement derrière la source, c'est deux fois moins qu'un été habituel mais surtout c'est trop peu pour qu'il y ait la pression nécessaire pour faire couler l'eau à la fontaine.

Nicolas Liénart, chef du service hydrogéologie au Conseil départemental de l'Hérault.

Un manque de pression causé par un déficit d’eau cumulé depuis des années.

Grâce à un ancien forage placé plus haut, l’équipe de spéléologues a pu évaluer le niveau d’eau contenu dans la nappe.

"L’appareil va sonner quand on va atteindre le niveau de l’eau. Et voilà, on est à 3m50. Mais l'eau provient de 30 mètres sous le niveau du sol. Donc, il y a encore ces 30 mètres de nappe d'eau, elle n'est pas à sec. La nappe n'est plus suffisamment en pression pour faire déborder le forage naturellement et alimenter la fontaine" explique Nicolas.

Une histoire d'eau... de Montpeyroux

Utilisée depuis l’époque romaine et réaménagée au début des années 2000. C’est la première fois que cette fontaine se tarie à cause de la sécheresse.

La commune s'est toujours adaptée depuis les Romains. Vers 1700, un réservoir a été construit pour capter l'eau puis au début du XXe siècle, il y a eu une usine d'embouteillage d'eau minérale diurétique et des bains car l'eau sort à 21°C. On a la chance d'être sur une nappe où il y a du calcaire et de l'argile, donc l'eau s'infiltre bien quand il pleut.

Claude Carceller, maire de Montpeyroux dans l'Hérault.

Le département réalise actuellement des recherches et des forages pour trouver de l'eau. Et il y en a dans le sous-sol de la Vallée de l'Hérault mais il va falloir creuser plus profond.

Chaque semaine, près de 150 personnes viennent tirer de l’eau à cette fontaine minérale naturelle et gratuite. Pour espérer s’y abreuver à nouveau, il faudra attendre les prochaines pluies.