• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

VIDÉOS. Manifestation sous haute tension à Montpellier : des heurts avec la police ont éclaté

Des heurts ont éclaté entre des manifestants et la police à Montpellier - 14 avril 2018 / © Pascal GUYOT / AFP
Des heurts ont éclaté entre des manifestants et la police à Montpellier - 14 avril 2018 / © Pascal GUYOT / AFP

Des heurts entre des manifestants et la police ont éclaté, ce samedi après-midi, à Montpellier, lors d'une manifestation sous haute tension, notamment pour protester contre la réforme de l'accès aux études universitaires à Montpellier ou encore l'évacuation de la Zad de Notre-Dame-des-Landes.

Par Z.Soullami - F3 LR avec AFP

Plusieurs centaines de personnes ont défilé, ce samedi après-midi, sous haute tension notamment pour protester contre l'évacuation de la Zad de Notre-Dame-des-Landes ou contre la réforme de l'accès aux études universitaires à Montpellier, où des heurts avec la police ont éclaté.


Un reportage de Daniel De Barros et Julianne Paul
Manifestation sous haute tension à Montpellier : des heurts avec la police ont éclaté
Des heurts entre des manifestants et la police ont éclaté, ce samedi après-midi, à Montpellier, lors d'une manifestation sous haute tension, notamment pour protester contre la réforme de l'accès aux études universitaires à Montpellier ou encore l'évacuation de la Zad de Notre-Dame-des-Landes. - F3 LR - Un reportage de Daniel De Barros et Julianne Paul

Manifestation sous haute tension à Montpellier​


Plusieurs centaines de personnes ont défilé samedi après-midi sous haute tension notamment pour protester contre l'évacuation de la Zad de Notre-Dame-des-Landes ou contre la réforme de l'accès aux études universitaires à Montpellier, où des heurts avec la police ont éclaté. Des magasins ont également été saccagés, des manifestants ont notamment jeté des pavés sur des vitrines.


La manifestation devait surtout regrouper des étudiants


Dès le départ du cortège, qui devait initialement surtout regrouper des étudiants à l'appel d'une Coordination nationale des luttes, des incidents ont eu lieu entre quelque 200 manifestants au visage dissimulé et les forces de l'ordre, ont constaté nos journalistes sur place.


Environ 200 manifestants au visage dissimulé​​


La manifestation a dû reculer après des jets de projectiles et des tirs de gaz lacrymogènes. "Police nationale, milice du capital", scandaient notamment ces manifestants se présentant comme des antifascistes. "Zad partout", "Non à intervention militaire à Notre-Dame des Landes", pouvait-on lire sur des pancartes dans le cortège. Le long du parcours des quelque 400 manifestants, selon la police, à "plus de 1.000", selon les syndicats, les rideaux de tous les commerces étaient baissés.

A lire aussi

Sur le même sujet

"Si une cathédrale brûle, elle est appelée à être rebâtie"

Les + Lus