Bannière résultats municipales

Résultats municipales à Frontignan : Michel Arrouy succède à Pierre Bouldoire en battant Gérard Prato avec 58% des voix

C'était un duel inédit pour Frontignan. Michel Arrouy DVG en tête du 1er tour était opposé à Gérard Prato menant une liste d'union des droites soutenue par le RN. Le vainqueur de gauche succède au PS Pierre Bouldoire, maire depuis 1995, sur une terre acquise aux socialistes depuis 100 ans.

Michel Arrouy, liste union de la gauche “Passion Frontignan La Peyrade” élu maire de Frontignan - archives
Michel Arrouy, liste union de la gauche “Passion Frontignan La Peyrade” élu maire de Frontignan - archives © DR

Ce dimanche 28 juin, à Frontignan, 47,60% des électeurs s'étaient rendus aux urnes à la fermeture des bureaux contre 49,1% au premier tour en mars.
Le successeur de Pierre Bouldoire sera son dauphin, le DVG Michel Arrouy. Il bat nettement Gérard Prato et l'union des droites avec 58% des voix.

2 désistements républicains en faveur de Michel Arrouy pour contrer Gérard Prato

La liste LREM (13.11%) et celle divers droite (12.63%) auraient pu se maintenir au second tour. Mais devant la percée de la liste d'union des droites menée comme en 2014 par Gérard Prato, un front républicain controversé s'est mis en place. Le retrait de la compétition de ces 2 listes laisse donc place à un duel.

Michel Arrouy arrivé en tête avec 40,91% des voix est le 2e adjoint du sortant Pierre Bouldoire, maire socialiste depuis 4 mandats, c'est le favori. En face, Gérard Prato, près de 28%, déjà candidat FN en 2014, est aujourd’hui à la tête d’une liste Union des droites, façon Robert Ménard.

Ville fragile, chômage important, usure du pouvoir, Frontignan est à un tournant politique. Le RN est en embuscade et attend son heure. La gauche résiste, mais jusqu’à quand ?
 
La participation au 1er tour de 2020 était de 49%. Soit un peu plus que la moyenne des communes du département de l'Hérault. 9.338 inscrits se sont déplacés aux urnes sur un total de 19.028 électeurs.
 

Les enjeux du second tour

Comme Perpignan, Frontignan est une ville test pour le Rassemblement national.

Fin juillet 2019, le parti de Marine Le Pen dévoilait sa stratégie pour les municipales. Objectif, 10 mairies à conserver et 20 à conquérir. Beaucoup de villes dans le sud et parmi elles, Frontignan. Aux Européennes de mai 2019, Jordan Bardella y a récolté 37% des suffrages.

La ville-plage héraultaise fait rêver le RN, présent au second tour comme en 2014. Peut-elle basculer, cette fois ou la prochaine ? Le parti joue la patience et l'ancrage dans le territoire. Son candidat, Gérard Prato, actuellement élu dans l’opposition, s’implante élections après élections. Il a rassemblé 28% des voix au premier tour. Contact et parole facile, il a adopté pour ces municipales la stratégie du Biterrois Robert Ménard, comme à Perpignan ou Sète. Une liste Union des droites qui mélange Rassemblement National, droite radicale et  animalistes, entre autres. Il ne porte plus comme en 2014 l’étiquette Front National, qui pouvait faire peur à certains électeurs.

Pour connaître le résultat du second tour dans votre commune, utilisez le moteur de recherche de Franceinfo.

Retour sur les résultats et la campagne du 1er tour

Il n’en reste que 2, sur les 5 candidats du 1er tour. Michel Arrouy arrivé largement en tête avec 40,91% et Gérard Prato 27.96%.
Arrivé 3e (13,11%), le candidat soutenu par LREM Olivier Boudet a appellé à faire barrage au rassemblement national. Thibaut Cléret-Villagordo, classé juste derrière avec sa liste divers droite (12,63%), a lui aussi jeté l’éponge sans donner de consigne de vote. Mais il explique sur les réseaux sociaux : "à titre personnel, je serai toujours opposé aux extrêmes, c’est pourquoi j’appelle chacune et chacun à voter contre et à faire preuve d’apaisement dans une période où nous en avons tous besoin ".
La liste citoyenne de Just Gonzalez qui a rassemblé 5,38% des électeurs, a été éliminée dès le premier tour.

Municipales 2014

À Frontignan, les membres du conseil municipal avaient été choisis, les 23 et 30 mars 2014, au moyen d'un scrutin proportionnel de liste.
La liste de gauche s'était imposée en obtenant la majorité (56,89 %) durant le second tour, l'Union de la Gauche avait gagné l'élection. Les membres de la liste VIVRE FRONTIGNAN LA PEYRADE avaient décroché 28 sièges, sur les 35 possibles. Le FN obtenait 7 sièges au conseil. La participation était alors de 65,48%.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections rassemblement national parti socialiste
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter