La vedette des sauveteurs en mer de Palavas à la rescousse dans le bassin d'Arcachon

La crise sanitaire du coronavirus perturbe aussi l'activité des sauveteurs en mer. Les travaux de rénovation des vedettes de la SNSM ont pris deux mois de retard. Résultat, le bassin d'Arcachon était privé de bateau de secours cet été ! Celui qui était en réserve à Palavas va y passer la saison.

La vedette de la SNSM de Palavas-les-flots à l'entraînement, en hiver 2018.
La vedette de la SNSM de Palavas-les-flots à l'entraînement, en hiver 2018. © O.Madar
Quand la SNSM de Palavas les Flots vient au secours des collègues de l'Atlantique ! La Société nationale des sauveteurs en mer du bassin d’Arcachon a réceptionné lundi 18 mai une "nouvelle" vedette pour la saison.

Il s'agit en fait de l'ancien bateau de la station des sauveteurs en mer de Palavas-Les-Flots, dans l'Hérault.

Le coronavirus en cause

Comme souvent, la SNSM fait réviser ses bateaux avant la haute saison. Il y a aussi les grosses révisions de demi-vie, qui surviennent au  bout d'une dizaine d'années, les vedettes ayant une durée d'exploitation de 20 à 25 ans avant d'être hors d'usage.

"L’ancienne vedette de Palavas, qui nous sert désormais de bateau de secours, a été envoyée en urgence sur le bassin d’Arcachon, parce que, sans cela, les collègues allaient passer la saison sans moyens d'intervention," explique Patrick Toustou, le délégué SNSM Hérault-Gard et patron du bateau SNSM de Valras.

Leur bateau aurait dû être réparé et livré pour cet été mais le confinement a retardé tout le monde ! Toute la chaîne a été perturbée : les travaux programmés, les pièces de moteurs qui devaient arriver à l’étranger, tous les travaux ont pris deux mois de retard.

 
L'ancienne vedette palavasienne a donc pris la route pour l'océan. 
Et il était temps: malgré une situation plutôt calme côté tourisme avec la crise sanitaire, les sauveteurs en mer du Bassin d'Arcachon ont déjà du pain sur la planche : 

La SNSM a déjà été bien sollicitée ces derniers jours avec des plaisanciers à sauver, et la recherche d’un kayakiste toujours disparu sur le Bassin.


C'est ce qu'on pouvait lire sur leur page Facebook dès la semaine dernière.

 

Les bateaux de la Méditerranée attendus

"On a toujours des bateaux en réserve pour pouvoir pallier les pannes, celui qui est en réserve pour la Méditerranée se trouve actuellement à Toulon"précise Patrick Toustou délégué SNSM Hérault-Gard.

En temps normal, les révisions classiques s'effectuent l'hiver afin que les bateaux d’intervention soient prêts à passer à l'action dès les vacances de Pâques. 

Le calendrier a également été chamboulé pour les stations SNSM héraultaises, gardoises:  le nouveau bateau de Port Camargue, par exemple, ne devrait pas être livré avant une bonne quinzaine de jours. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sauvetage faits divers mer nature littoral aménagement du territoire environnement tourisme économie coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter