Grau-du-Roi : les bénévoles de la SNSM ont besoin d’argent pour sauver leur vedette

Les bénévoles de la SNSM en manque de subventions pour assurer les réparations sur leur vedette - 29 décembre 2019 / © FTV - JM Escafre
Les bénévoles de la SNSM en manque de subventions pour assurer les réparations sur leur vedette - 29 décembre 2019 / © FTV - JM Escafre

Les sauveteurs de la SNSM du Grau-du-Roi lancent un appel à l’aide pour la rénovation de leur vedette, leur bateau de sauvetage. Il leur manque 50 000 euros pour la remettre en état et lui permettre d’assurer ses missions de sauvetage pendant encore 15 ans.
 

Par Joane Mériot

100 sorties par an dont 50 sauvetages 


Elle fête ses 16 ans cette année. La vedette Sainte Sarah de la SNSM du Grau-du-Roi est en service depuis l’année 2004 et a à son compteur plus de 100 sorties en mer par an.
Elle est alors quelque peu abîmée et ne peut poursuivre ses missions dans de bonnes conditions, elle doit donc faire une opération de réfection pour être d'attaque au début de la saison prochaine qui commence en avril 2020, ce qui pour l’instant est loin d’être le cas :

Ce que l’on voudrait aujourd’hui, c’est un bateau qui soit en état de fonctionner, aujourd’hui nous sommes tous bénévoles, on vit une passion qui est d’aller sauver des gens, d’aller sauver des bateaux, d’aller sauver des vies. Si cet été le Cross m’appelle pour une intervention en mer et que je ne peux pas y aller car le bateau ne démarre pas, qu’est-ce qu’il va se passer ?
- Philippe Grau, Président de la SNSM Grau du Roi/Port Camargue

Un coût total de 50 000 euros 


Pour le réparer ils ont besoin d’argent. D’après la SNSM, la facture finale, pour opérer toutes les réparations sur la vedette, s’élèverait à près de 250 000 euros, le devis de base s’élevait à 170 000 euros :

La région a déjà débloqué une subvention de 42 500 euros tout de suite en partant des devis initiaux, notre siège va participer à ces rénovations à hauteur d’un quart, la station du Grau-du-Roi Port Camargue va participer également à hauteur d’un quart. Et le département pour l’instant ne nous donne aucun signe de vie.
- Philippe Grau, Président de la SNSM Grau du Roi/Port Camargue

La durée de vie d'une vedette telle que Sainte Sarah est de 30 ans, il lui reste encore 15 ans à faire et avec les réparations, elle serait comme neuve. Une économie de près de 700 000 euros, car racheter un tel bateau couterait environ 1 million d'euros. 

Aujourd'hui, il manque 50 000 euros pour que toutes les réparations soient faites sur la vedette, le bénévoles attendent des nouvelles du département, en attendant un appel aux dons a été lancé sur leur page Facebook. 

Le reportage de Jean-Michel Escafre et Inès Pons-Teixeira 

 

Sur le même sujet

Les + Lus