Procès en appel du meurtre de Montady : les assassins présumés comparaissent libres

A Carcassonne ce mardi 13 mars s'ouvre le procès en appel du meurtre de Luis Bueno, roué de coups en 2012 à Montady près de Béziers. Les deux accusés comparaissent libres, après leur libération il y a quelques mois car le délai légal avant le procès en appel était dépassé. 

Par Richard Duclos

"Quelqu’un qui est condamné à 15 ans, qu’est-ce qu’il fait en liberté deux ans après ?" François Bueno, est toujours choqué. Ce mardi 13 mars, devant la Cour d’assises de Carcassonne, c’est libres que les deux assassins présumés de son frère Luis, tué en 2015, comparaissent.

C’était le 8 octobre à Montady, près de Béziers : Luis Bueno, 45 ans, est retrouvé par les pompiers dans le boulodrome, seul, le visage tuméfié et inconscient. Malgré les efforts des secours, Luis succombe à ses blessures.

Un témoin rapporte avoir vu la victime être frappée à coups de poing et de pied. Quelques minutes avant le drame, l'homme battu à mort avait été vu dans un bar du village en train de suivre un match OM-PSG pendant lequel une dispute aurait éclaté, à propos du paiement d'une bouteille.


Le reportage d'Alexandre Grellier et Frédéric Guibal : 

Procès en appel du meurtre de Montady : les assassins présumés comparaissent libres
Avec : François Bueno, frère de la victime ; Me Luc Abratkiewicz, avocat d'Antoine Heleria ; Me David Brun, avocat de Jean-Joseph Salguéro  - France 3 Occitanie - Reportage : Alexandre Grellier et Frédéric Guibal



"Il faut une justice plus efficace"


Les trois meurtriers présumés ont été arrêtés deux mois après. L’un d’entre eux est décédé depuis. En juin 2015, la cour d'assises de l'Hérault a condamné Antoine Heleria à 15 ans de réclusion et Jean-Joseph Salguero à 12 ans. Le parquet avait fait appel d'où la tenue d'un second procès.



Mais en septembre et en novembre 2017, Jean-Joseph Salguéro puis Antoine Heleria ont été libérés, faute de délai raisonnable pour un second procès.

Celui-ci se tient donc ce mardi 13 mars, devant la Cour d’assises de Carcassonne. "Ils ne devraient pas comparaître libres", s’indigne François Bueno. 

Quand j’ai dû annoncer la nouvelle de leur libération à mon père, ça a été très difficile à expliquer. Il faut une justice plus rapide, plus efficace, moins arrangeante avec des accusés reconnus coupables ! On libère les assassins parce que les tribunaux sont engorgés, qu’est-ce que ça veut dire ça ?


Procès en appel du meurtre de Montady : les assassins présumés comparaissent libres
François Bueno, le frère de Luis, battu à mort, au micro d'Alexandre Grellier et Frédéric Guibal. - France 3 Occitanie


Le verdict est attendu vendredi 16 mars.


A lire aussi

Sur le même sujet

Aude : la pyrale du buis cause de nombreux dégâts

Les + Lus