Balades occitanes : à Sète, le phare Saint-Louis veille toujours sur le port de l'île singulière

Direction la ville portuaire de Sète et la découverte du phare Saint-Louis, à nouveau ouvert au public. En haut des marches de cet incroyable belvédère, vous découvrirez une vue à 360 degrés sur le port.
 
 

Le phare Saint-Louis est à l'entrée du chenal de Sète - 2020.
Le phare Saint-Louis est à l'entrée du chenal de Sète - 2020. © France Télévisions
Vivi Navarro se retrouve régulièrement devant le phare Saint-Louis à Sète, pinceaux à la main. La sètoise n'est pas seulement une artiste peintre, elle est aussi carnettiste. Adolescente, elle s'inventait déjà des voyages en dessinant sur des Atlas. Aujourd'hui, elle choisit des supports atypiques comme de vieilles cartes ou des voiles.
 
Vive, insatiable, elle se définit comme quelqu'un de "pluri-indisciplinée". Son port d'attache est la ville de Sète et son indissociable phare Saint-Louis. Pour elle, la ré-ouverture du phare est une bénédiction.

Quand on voit la lueur d'un phare et que l'on est en mer, c'est toujours une promesse de terre, ici ou ailleurs.  

Vivi Navarro peintre

La peintre Vivi Navarro est fascinée par le phare Saint-Louis
La peintre Vivi Navarro est fascinée par le phare Saint-Louis © Cybèle Plichart/FTV

Un débouché sur la Méditerranée 

La ville de Sète est créée en 1666 à l'initiative de Colbert. Paul Riquet cherche un débouché sur la Méditerranée pour le Canal du Midi et Louis XIV a besoin d'établir une rade pour les galères royales et un port d'exportation des produits du Languedoc. Le Chevalier de Clerville identifie le cap de Sète comme le lieu approprié, commencent alors les travaux du phare Saint-Louis.

A l’extrémité de la digue, un simple fanal, une grosse lanterne destinée à indiquer l’entrée du port aux navigateurs, est mise en place sur un musoir carré. Emporté par une tempête en 1683, l’ouvrage est reconstruit plus solidement en une tour carrée bâtie sur un musoir arrondi.
 
Le  phare Saint-Louis culmine à 34 m de hauteur
Le phare Saint-Louis culmine à 34 m de hauteur © Cybèle Plichart France Télévisions
L’éclairage de signalisation s’effectue alors avec des lampes à huiles. Endommagé par une attaque des navires britanniques, le bâtiment doit être rénové en 1712. En 1861, c'est un phare de troisième ordre qui est installé sur le môle Saint-Louis. Une tour ronde d’environ 25 mètres de haut est ajoutée à l’édifice et permet de prolonger la portée lumineuse du phare à 15 milles marins. Peu à peu, les lampes à huiles sont remplacées par le pétrole, puis par l’électricité. 

Le phare a été entièrement détruit pendant la Seconde Guerre Mondiale 

Malgré l’édification d’un nouveau phare sur le mont Saint-Clair, au sommet de l’île, le môle Saint-Louis continue de faire la fierté des Sétois jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le 12 août 1944, c’est le drame : le phare subit de graves dégâts à la suite d’un violent bombardement. Le coup de grâce est donné sept jours plus tard par les troupes ennemies. Alors qu’ils évacuent la ville, les Allemands minent la tour carrée et détruisent entièrement le phare.
Le phare Saint-Louis a été détruit en 1944
Le phare Saint-Louis a été détruit en 1944 © Société d'études historiques de Sète
 
Le port et le phare ont été totalement anéanti en 1944
Le port et le phare ont été totalement anéanti en 1944 © Société d'études historiques de Sète
Dès 1946, les travaux pour construire un nouveau phare débutent. L’idée est de reconstruire le môle Saint-Louis à l’identique. Mais les plans du phare défunt sont perdus. C’est pour cela que le phare d'aujourd’hui est quelque peu différent de l’original. Il voit le jour au mois de mars 1948.

Un phare ouvert au public 

Le phare actuel, reconstruit en 1948 en pierre de Cassis, est situé au bout de la jetée du port de plaisance. Haut de 34 m, il possède un feu rouge à 4 éclats de 15 secondes, qui porte à 15 milles. Aujourd'hui, le phare continue de signaler par sa lumière rouge l'entrée du chenal. Il est désormais ouvert aux visiteurs.
 

Son œil mobile mêle aux éclairs de périls l’eau riante et la danse infidèle des vagues.  

Paul Valéry

Le phare Saint-Louis est ouvert au public
Le phare Saint-Louis est ouvert au public © Cybèle Plichart France Télévision
Du haut des marches de cet incroyable belvédère, une vue à 360° sur le port de commerce, le port de plaisance et la vieille ville s'offre aux visiteurs.
Du haut du phare, s'offre une vue à 360° sur le port de Sète.
Du haut du phare, s'offre une vue à 360° sur le port de Sète. © Cybèle Pichart France Télévisions
Aujourd’hui, le phare du môle Saint-Louis peut  être visité tous les jours. Attention, la montée est vertigineuse et déconseillée aux personnes sujettes au vertige. Pour tous les autres, l’appareil photo est de mise pour une vue inoubliable !
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture mer nature tourisme économie ports transports transports maritimes méditerranée