Cet article date de plus de 3 ans

Des bateaux de croisières débarquent au port de Sète

Vous risquez de voir débarquer de plus en plus de bateaux de croisières dans le port de Sète d’ici à 2018. Pour cause, un armateur espagnol vient de passer un accord pour 33 escales en 2018, ce qui représente 100.000 passagers par an. De quoi relancer l’économie touristique à Sète.
L'Oosterdam à quai à Sète - archives
L'Oosterdam à quai à Sète - archives © F3 LR
Le port de Sète est en train de devenir une escale incontournable pour les bateaux de croisière en Méditerranée. En effet, il prévoit 100.000 croisiéristes et 70 escales pour 2018.
La fréquentation du port de Sète va plus que doubler en 1 an à peine. En effet, en 2017, 47 escales sont prévues ce qui représente 45.000 passagers. 


33 escales de plus pour 2018


L’armateur espagnol Pullmantur vient de réserver 33 escales pour le port de Sète en 2018. Des navires de 300 mètres de long pouvant amener à chaque fois 2.500 passagers.
En effet, avec l’aménagement récent du môle Masselin et la construction du quai H, Sète peut désormais accueillir des bateaux de croisière de taille importante.


Relancer l’activité touristique


Nouvelle destination de jour, le port de Sète ne sera jamais à la hauteur du port de Marseille et ses 1 million de passagers par an. Mais il devient une destination privilégiée pour des escales d’une journée. Situé à côté de Montpellier de ses plages, de l’étang de Thau et à deux heures à peine de la Cité de Carcassonne très prisée des touristes.

Pour Marc Chevallier, vice président du Club des Croisières de Sète, ces nouvelles escales sont un vrai plus pour l’économie locale. Il évalue les dépenses moyennes des passagers à 90 euros par jour et pour l’équipage à 40 euros par jour.

Sur la totalité des croisiéristes, un tiers part en tour (sur les sites tels que Carcassonne, l’abbaye de Valmagne etc.…) un autre tiers fait des activités sur place (kayak, visites des halles etc. …) et un autre tiers reste au bord ou se promène en ville.

Pour Marc Chevallier, le port se fait un nom car les armateurs sont à la recherche de nouveautés pour leurs clients.


Les images du premier paquebot de la saison débarquant à Sète 

durée de la vidéo: 00 min 38
Sète : le premier paquebot de la saison débarque ©France 3 LR

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie tourisme mer sorties et loisirs ports transports transports maritimes méditerranée