Soldes : un bug informatique met des téléviseurs à 30 euros dans des hypermarchés de Montpellier et Béziers

Une erreur d'étiquetage a conduit à une véritable cohue aux caisses d'une dizaine d'hypermarchés Géant casino, dont ceux de Montpellier et Béziers. Ce qui a nécessité sur Montpellier l'intervention des forces de l'ordre pour évacuer les clients partis sans les téléviseurs soldés.

Une véritable cohue aux caisses avec une razzia sur des téléviseurs à prix plus que soldés
Une véritable cohue aux caisses avec une razzia sur des téléviseurs à prix plus que soldés © © B. Bock/FTV
Des téléviseurs 55 pouces (140 centimètres) soldés au prix de 30€99 au lieu de 439,99 €, de quoi attirer les clients comme des mouches en cette première journée de soldes des consommateurs. C'est ce qu'il s'est passé mercredi après-midi dans les rayons électroménagers et hifi C Discount des hypermarchés Géant Casino de Montpellier et Béziers, parmi la dizaine d'établissements concernés en France.
 
Montpellier - un bug informatique met des téléviseurs à 30,99 euros au lieu de 439,99€, dans des hypermarchés - 8 janvier 2020.
Montpellier - un bug informatique met des téléviseurs à 30,99 euros au lieu de 439,99€, dans des hypermarchés - 8 janvier 2020. © FTV

Cette bonne affaire s'est propagée à vitesse grand V sur les réseaux sociaux et a conduit à une véritable cohue en fin d'aprés-midi aux caisses du Géant Casino du centre commercial Odysseum de Montpellier, comme l'a constaté l'un de nos journalistes Brian Bock.

De quoi interpeller la direction et les caisses de l'établissement qui informent rapidement les clients de l'erreur d'étiquetage. Devant le refus des clients de régler un prix soldé plus en rapport, la police nationale a été appelée à la rescousse pour faire évacuer ceux-ci vers 22h30. Les clients sont repartis sans les articles ou alors en acceptant la rectification de prix en accord avec les soldes.

Dès hier soir, les étiquettes ont été rectifiées dans l'ensemble des rayons C Discount de ces hypermarchés.
 
Montpellier - un bug informatique met des téléviseurs géant à 30 euros dans des hypermarchés, la police doit intervenir aux caisses - 8 janvier 2020.
Montpellier - un bug informatique met des téléviseurs géant à 30 euros dans des hypermarchés, la police doit intervenir aux caisses - 8 janvier 2020. © FTV


Une erreur humaine au départ

Après enquête interne, l'enseigne Géant Casino a identifié l'origine de ce mauvais étiquetage : dans la mise à jour des prix, une mauvaise manipulation a tout simplement déplacé la virgule du prix final. Comprenez qu'un téléviseur soldé à 30,99 € aurait dû être soldé à 309,90 €. Soit environ 30% d'économie.


La loi en faveur du consommateur avec exception


Si l'on se réfère à l'article L211-A du Code de la consommation, "en cas d'erreur d'étiquetage, la clause s'interprête dans le sens le plus favorable aux consommateurs", explique Michèle Bernarda de la CLCV Occitanie (Association nationale de défense des consommateurs et usagers).

Mais de tempérer : la jurisprudence met une exception si un prix anormalement bas est affiché, "le consommateur est considéré comme étant normalement avisé et ne peut donc prétendre considérer que c'est la valeur réelle du produit."

Surtout que la baisse de prix de 439,99 € à 30,99 € ne représente pas 30% d'économie comme indiqué sur l'étiquette pour toute personne avisée (et bonne en calcul), mais 93%!

Quant au fait que les clients n'aient pas pu profiter de cette erreur, le service communication de Géant Communication est clair comme l'explique Hélène Jadot.
 

Si nous avions vendu avec l'erreur de prix, nous aurions vendu à perte. Or une circulaire de 1988 interdit cela sous peine d'être poursuivi juridiquement pour concurrence déloyale.

La CLCV s'interrroge cependant sur ces erreurs d'étiquetage récurrentes dans certains hypermarchés, mais aussi sur la perte de repère chez les consommateurs de la valeur réelle des choses. Car il est clair qu'un téléviseur de 55 pouces à ce prix de 30 €, c'est impossible !
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation économie insolite technologies police société sécurité