Hommage à Samuel Paty : les caricatures de Charlie Hebdo projetées sur les hôtels de région à Toulouse et Montpellier

Mercredi 21 octobre, un hommage national sera rendu à Samuel Paty, l'enseignant décapité à Conflans Sainte-Honorine vendredi. A cette occasion, la présidente de la région Occitanie a décidé de projeter les caricatures de Charlie Hebdo sur les façades des deux hôtels de région.

© MaxPPP
Pendant qu'Emmanuel Macron prendra part à l'hommage national dans la cour de la Sorbonne, que certains observeront une minute de silence place du Capitole à Toulouse ou que d'autres se recueilleront partout en France en mémoire de Samuel Paty, les caricatures de Charlie Hebdo seront projetées sur les façades des deux hôtels de région de Toulouse et Montpellier. Une façon pour Carole Delga, la présidente de la région Occitanie, de rendre hommage à cet enseignant assassiné vendredi soir à Conflans Sainte-Honorine (Yvelines) et de défendre la liberté d'expression.

Des caricatures projetées de 17h00 à 21h00

Certains dessinateurs de Charlie Hebdo ont été tués en 2015, pour ces caricatures de Mahomet. Cinq ans plus tard, c'est un professeur d'histoire qui a été décapité en pleine rue, une dizaine de jours après en avoir montré certaines à ses élèves de 4ème lors d'un cours sur la liberté d'expression. Mercredi, elles s'afficheront en grand, de 17h00 à 21h00 sur les façades des deux hôtels de région. "Un acte fort" indique Carole Delga dans un communiqué, "qui rejoint la décision de Régions de France de publier, avec l'Education nationale, un ouvrage rassemblant les caricatures religieuses et politiques de la presse régionale et nationale."
En septembre dernier, Charlie Hebdo avait décidé de republier ces caricatures du prophète Mahomet qui avaient fait de lui la cible des djihadistes, à l'occasion de l'ouverture du procès des attentats de janvier 2015.  Depuis l'assassinat de Samuel Paty, d'autres journaux, comme le Figaro ou le Journal du dimanche ont fait le choix de les publier eux aussi.

Au-delà de cette action symbolique, c'est ma volonté d'exprimer un message à nos concitoyens : dans notre République, il ne peut y avoir d'arrangement avec la laïcité, la liberté d'expression et la liberté de conscience qui sont au cœur de notre modèle républicain. Il ne doit y avoir aucune faiblesse face aux ennemis de la démocratie, face à ceux qui dévoient la religion pour la transformer en arme de guerre, face à ceux qui frayent, par calculs ou renoncements, avec celles et ceux qui ont l'objectif politique de détruire la République.

Carole Delga

 Sécurité renforcée autour des lycées de la région

La présidente de région indique par ailleurs que la sécurité sera renforcée dans les prochaines semaines autour et dans les lycées de la région :  "la Région Occitanie va renforcer l'action qu'elle mène depuis de nombreuses années en matière de sécurité, de prévention et d'éducation, particulièrement autour et dans les lycées dont nous avons la charge. Car je souhaite protéger la communauté éducative, nos enfants, nos enseignants et nos agents des lycées". 
Carole Delga évoque aussi l'attentat de 2012 à l'école Ozar-Hatorah de Toulouse "Huit ans après l'attentat à Toulouse", dit-elle, "un acte terroriste vient frapper notre école pour la seconde fois dans notre pays. Si elle est une cible, c'est parce qu'elle enseigne à chacune et chacun les fondements même de la citoyenneté, cette volonté de faire société malgré nos différences, cette valeur universelle qui fait de la diversité une richesse.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentat faits divers terrorisme société