Incendie dans l'Aude : la pluie donne un répit aux pompiers avant l'arrivée de renforts et le retour du vent vendredi

Un départ de feu a de nouveau eu lieu la nuit dernière dans une pinède, près de Moux dans l'Aude. Il a été maîtrisé par la centaine de pompiers encore mobilisée sur place. Le Gard a renvoyé d'importants moyens pour assurer la relève. Le week-end prochain promet d'être agité, avec le retour du vent.
Les pompiers du SDIS 13 en renfort pour aider les hommes du feu de l'Aude sur le front des incendies, ce week-end près de Moux. Le Gard a dépêché 40 sapeurs pompiers mardi soir, pour aider à neutraliser les éventuelles reprises dans les souches où le feu couve encore.
Les pompiers du SDIS 13 en renfort pour aider les hommes du feu de l'Aude sur le front des incendies, ce week-end près de Moux. Le Gard a dépêché 40 sapeurs pompiers mardi soir, pour aider à neutraliser les éventuelles reprises dans les souches où le feu couve encore. © I.Bris/FTV

Quelques milliers de mètres carrés de pinède ont à nouveau brûlé dans la nuit de mardi à mercredi, dans le secteur de Moux, village audois où d'importantes colonnes de pompiers se sont retrouvées tout le week-end dernier pour lutter contre un feu parti du bord de l'autoroute A61.

Depuis ces cinq derniers jours, les départements du Gard, de l'Hérault, des Pyrénées-Orientales, mais aussi de la Haute-Garonne, du Tarn, de l'Aveyron et de la Lozère ont fait preuve de solidarité avec les pompiers de l’Aude en envoyant des renforts, car si un feu est fixé, il n'est pas pour autant vaincu.

Moux, c’est 25km de lisières à surveiller et 850 hectares avec des zones vertes à préserver.

Compte Tweeter du DIS de l'Aude

A la demande du Centre Opérationnel de la zone sud, les sapeurs-pompiers du Gard ont encore engagé mardi soir un détachement feux de forêt, toujours sur la commune de Moux : 40 sapeurs-pompiers gardois et 11 véhicules sont arrivés sur place dans la soirée, pour permettre aux collègues de prendre du repos.

Un vent fort annoncé dès vendredi

Si la légère pluie qui est tombée mercredi matin va donner un peu de répit pour la journée aux sapeurs-pompiers venus de toute la région, le week-end prochain pourrait être aussi agité que celui du 24 et 25 juillet :

Notre principal problème pour le moment, ce sont les reprises de feu dans les souches atteintes en profondeur. Dès que la température monte, les flammes repartent. Et avec le vent fort annoncé pour vendredi, samedi et dimanche prochain, cela risque d'être rebelote !  

Colonel Jean-Luc Beccari, directeur SDIS 11

L'énorme incendie qui a ravagé le massif d'Alaric, dans la région de Moux dans l'Aude, aurait sans doute pu être évité.
L'énorme incendie qui a ravagé le massif d'Alaric, dans la région de Moux dans l'Aude, aurait sans doute pu être évité. © I.Bris/FTV

Les massifs forestiers sous surveillance

Samedi dernier, le feu de forêt est parti d'un terre-plein central de l'autoroute A.61, a priori à cause d'un jet d'un mégot par un automobiliste. Le feu s'est rapidement propagé à la végétation autour de Moux, sur le massif d'Alaric.

Poussé par un vent violent, le sinistre a bondit de colline en colline : 850 hectares de forêt ont été ravagés.

Ce soir là, à Fontcouverte, village voisin, 90 personnes ont dû être évacuées pour échapper aux fumées toxiques, avant de regagner leur domicile dans la soirée. Il n'y a heureusement pas eu de blessé, mais une voiture et la toiture d’une maison ont brûlé à Moux.

900 pompiers ont été mobilisés et plus de 150 largages ont été réalisés par neuf avions bombardiers d'eau. Des renforts sont venus de toute l'Occitanie mais aussi des Bouches-du-Rhône et de Nouvelle Aquitaine.

Pour éviter que ce scénario catastrophe se reproduise, la plus grande prudence est recommandée à tous vis à vis du risque incendie. Les massifs de la Clape et de Fontfroide seront placés sous haute surveillance le week-end prochain, avec de probables restrictions d'accès, selon le SDIS 11.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers pompiers feux de forêt vent violent intempéries météo sécheresse