Incendie dans l'Aude : les 5 chiffres à retenir sur le feu de forêt qui a dévasté le massif d'Alaric près de Carcassonne

Le violent incendie qui a ravagé 850 hectares autour de Moux, entre Carcassonne et Narbonne, dans l'Aude, de samedi à dimanche, est finalement fixé, ce lundi. Retour en chiffres et en photos sur ce gigantesque incendie, le plus importante en Occitanie depuis l'été 2019.
Dans l'Aude, un vaste feu de forêt a ravagé 850 hectares sur le mont d'Alaric, près de Moux, du samedi 24 juillet au dimanche 25 juillet 2021.
Dans l'Aude, un vaste feu de forêt a ravagé 850 hectares sur le mont d'Alaric, près de Moux, du samedi 24 juillet au dimanche 25 juillet 2021. © SDIS de l'Aude

Dans l'Aude, un méga feu de forêt s'est déclaré samedi, à la mi-journée, aux abords de l'A.61, entre Narbonne et Carcassonne. En raison de la sécheresse extrême de la végétation et des rafales de vent, les flammes se sont propagées très rapidement au massif de l'Alaric. Ces conditions météorologiques défavorables et les difficultés d'accès au secteur ont rendu cet incendie particulièrement complexe à maîtriser pour les sapeurs pompiers.

Ce lundi matin, le feu est finalement fixé. Mais plus de 300 pompiers sont encore sur place pour éviter les reprises.

850 hectares partis en fumée

Le feu de forêt est parti d'un terre-plein central de l'autoroute A.61. La cause la plus probable serait le jet d'un mégot par un automobiliste. Le feu s'est rapidement propagé à la végétation environnante autour de Moux (Aude), sur le massif d'Alaric. 850 hectares de forêt ont été ravagés.
Il s’agit du deuxième incendie le plus important de l’été dans l’Aude. Le 3 juillet, 300 hectares de forêt avaient brûlé dans le massif de la Clape près de Narbonne.

En raisons de la sécheresse et du vent, le feu de forêt qui s'est déclaré dans les environs de Moux (Aude) est resté très actif dans la nuit du samedi 24 juillet au dimanche 25 juillet 2021.
En raisons de la sécheresse et du vent, le feu de forêt qui s'est déclaré dans les environs de Moux (Aude) est resté très actif dans la nuit du samedi 24 juillet au dimanche 25 juillet 2021. © SDIS de l'Aude

L'incendie sur la montagne d'Alaric n'a fait aucun blessé, mais une voiture a été brûlée, ainsi que la toiture d’une maison à Moux. "Je suis dégoûté, je devais y emménager dès demain, mes amis devaient venir m'aider...", soupire Pierre Collado, le propriétaire de cette habitation sinistrée.

A Fontcouverte, 90 personnes ont dû être évacuées pour échapper aux fumées toxiques, samedi. Abritées dans le foyer communal, elles ont pu regagner leur domicile dans la soirée.

Selon le Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours de l'Aude : "Plus de 1.500 hectares de végétation ont pu être préservés sur l'ensemble du massif et une trentaine de maisons ont été protégées des flammes par l'intervention des pompiers".

900 pompiers mobilisés et 152 largages

Des effectifs très importants ont été dépêchés sur place. Plus de 900 sapeurs-pompiers et sapeurs-sauveteurs ont été mobilisés. Des renforts, venus de l'Hérault, du Gard, de la Haute-Garonne, du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône, ont prêté main forte à leurs collègues audois.
Il y avait aussi des pompiers venus de Nouvelle Aquitaine.

Dès samedi après-midi, un hélicoptère et neuf avions bombardiers d'eau (Dash et Canadair) ont effectué 152 largages d'eau en quelques heures pour noyer l'incendie.

Sur le massif de l'Alaric (Aude), les sapeurs pompiers s'attèlent à la tache fastidieuse, mais nécessaire, d'étouffer toute fumerolle, afin d'éviter les reprises de feu dans une végétation extrêmement sèche. - Dimanche 25 juillet 2021.
Sur le massif de l'Alaric (Aude), les sapeurs pompiers s'attèlent à la tache fastidieuse, mais nécessaire, d'étouffer toute fumerolle, afin d'éviter les reprises de feu dans une végétation extrêmement sèche. - Dimanche 25 juillet 2021. © SDIS Aude

Plus de 100 000 foyers privés d'électricité

En raison de cet incendie, la ligne électrique à très haute tension entre l’ouest de Narbonne, Perpignan et l'Espagne a connu un incident technique et a été mise hors tension vers 16h30. Les flux d’électricité se sont alors reportés sur les lignes THT de l'ouest des Pyrénées, créant une surcharge qui a provoqué des coupures de courant durant plusieurs heures pour 88.000 foyers autour de Perpignan (Pyrénées-Orientales) et 19.000 foyers autour de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques).

Cette coupure s'est également répercutée sur l'Espagne et le Portugal. La péninsule ibérique a été déconnectée du réseau électrique européen, comme le détaille le gestionnaire des réseaux haute tension dans un communiqué. L'équivalent de la production de deux centrales nucléaires a été coupé, samedi. A partir de 17h30, la plupart des foyers espagnols et portugais a été progressivement réalimentée.

320 pompiers encore sur place

La surveillance active du site se poursuit. 320 sapeurs-pompiers sont restés mobilisés la nuit dernière et ce lundi. L’hélicoptère bombardier d’eau de la sécurité civile est toujours dans l'Aude. Un dispositif préventif est maintenu sur site. Samedi, douze reprises de feux ont été enregistrés. Cinq autres feux ont été traités dimanche.

En raison des conditions climatiques particulières, notamment le vent fort et la sécheresse, la préfecture de l'Aude recommande la plus grande prudence : "la meilleure façon de lutter contre les incendies, c’est de ne pas en provoquer.".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers nature environnement réchauffement climatique sécheresse météo feux de forêt pompiers