Montpellier : 2 gendarmes en garde à vue

Les 2 militaires et un concessionnaire automobile du Crès sont entendus pour extorsion de signature notamment.

Ce sont 3 anciens agents commerciaux d'une concession automobile du Crès qui ont porté plainte contre leur patron et 2 gendarmes. Fin août 2010, ils disent avoir été obligés de signer une lettre de démission sous la contrainte de leur patron, aidé des deux gendarmes qui étaient en civil.

Les 2 gendarmes nient les faits. Ils appartiennent à la section de recherche de la gendarmerie de Montpellier.

Les 2 militaires sont libres mais placés sous contrôle judiciaire. Ils sont également suspendus de leur fonction.

Leur affaire sera jugée par le tribunal correctionnel de Montpellier en octobre.

Le communiqué de la gendarmerie

Saisie par un soit-transmis du procureur de la République de Montpellier, l'inspection générale de la gendarmerie a diligenté depuis janvier 2012 une enquête préliminaire pour des faits présumés d'extorsion de signature et de détournement de finalité de données.

Dans ce cadre, deux militaires de la section de recherches de la gendarmerie de Montpellier ont été mis en garde à vue le 13 septembre 2012, puis présentés le 14 septembre 2012 devant le procureur de la République de Montpellier.

Placés sous contrôle judiciaire dans l'attente de leur jugement devant le tribunal correctionnel de Montpellier, ces militaires font, par ailleurs, l'objet d'une procédure administrative conservatoire de suspension de fonctions.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité