Cet article date de plus de 8 ans

Montpellier : première défaite de l'année !

Montpellier a craqué samedi face à Nancy 1 à 0 et a subit sa première défaite de l'année.

Le dauphin du Paris SG, Montpellier, a craqué samedi à Nancy et a subi sa première défaite en 2012 (1-0) en terminant la rencontre à neuf contre onze, lors de la 28e journée de Ligue 1.

Montpellier était sur une impressionnante série depuis le début de l'année, avec six victoires et deux matches nuls en L1, plus trois victoires en Coupe de France.

Sa dernière défaite remontait au 21 décembre, lors de la 19e journée du Championnat
(4-2 à Annecy contre Evian).

Pour Nancy, c'est une nouvelle bouffée d'oxygène, 15 jours après son succès à domicile contre Lyon (2-0). Paris, qui viendra au stade Marcel-Picot dans deux semaines, est prévenu...

Le jeune défenseur de Montpellier Benjamin Stambouli (21 ans) a connu une soirée cauchemardesque. Entré à la place d'Aït-Fana en fin de première période pour épauler
Yanga-Mbiwa en défense centrale après l'exclusion d'Hilton (42), il a été exclu à l'heure de jeu à la suite d'une faute commise sur Karaboué, apparemment en dehors de la surface de réparation (59).

Mais l'arbitre du match, Philippe Kalt, qui avait refusé un but à Niculae pour Nancy en ne laissant pas l'avantage, juste avant de décider d'exclure Hilton, désignait le point de penalty.
 

Giroud trouve la transversale

Sur le bord du terrain, l'entraîneur de Montpellier René Girard ne comprenait pas du tout cette décision, très lourde pour son équipe. Le carton rouge était justifié, comme pour Hilton, Stambouli étant en position de dernier défenseur, mais le penalty semblait très sévère.

Le capitaine de Nancy, Andre Luiz, transformait ensuite avec beaucoup de réussite:
le ballon, freiné par les jambes de Jourdren, terminait néanmoins dans le but avec
l'effet (63).

Montpellier, privé de Belhanda (blessé) et qui n'avait eu aucune occasion à 11 contre 11, ne renonçait pas malgré ce coup du sort et se montrait enfin menaçant.

De son côté, Nancy, qui avait réalisé une très bonne première période, se mettait à déjouer et aurait même pu laisser filer la victoire.
 

A la 83e minute, à la réception d'un long ballon de Saihi, Giroud enchaînait un somptueux contrôle de la poitrine avec une frappe du gauche mais le ballon s'écrasait sur la barre transversale.
 

Les Lorrains, qui avaient manqué le but du 2-0 à la 71e minute (Karaboué échouant devant Jourdren), jouaient ensuite avec le feu, se contentant de faire circuler le ballon. Mais Montpellier, qui arrivait encore à se montrer très dangereux, ne parvenait pas à tromper le gardien de Nancy, Ndy Assembé.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archives