Montpellier fait match nul face à Toulouse (1-1)

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice DUBAULT

Une rentrée sans couleur pour les champions de France et un match nul qui limite la casse.

Montpellier, champion en titre, a été accroché en concédant le nul (1-1) devant une solide équipe de Toulouse vendredi soir à la Mosson en ouverture de la saison de Ligue 1 lors d'une rencontre marquée et rythmée par trois exclusions. Prochain match samedi 18 août à 20h à Lorient.

Montpellier, équipe la plus performante à domicile l'an passé, a calé dès sa première sortie à la Mosson, car elle n'a pas réussi à résister au retour des Toulousains après l'expulsion de Jamel Saihi à la 38e minute.

Paradoxalement, dans un match très engagé, elle s'est rassurée sur ses vertus mentales, voire sur le plan défensif.

L'équipe de l'entraîneur René Girard a probablement souffert de l'absence de quatre titulaires, notamment des milieux de terrain Belhanda, Estrada et Mounier pour

forcer la décision en toute fin de match.

Toulouse, au complet, a dégagé une belle force collective autour de son milieu de terrain Capoue, appelé en équipe de France par le nouveau sélectionneur Didier Deschamps.

Montpellier, patient et bien organisé, maîtrisait le début de rencontre, mais peinait à s'approcher du but toulousain et à enflammer la rencontre devant son public qui faisait la grève des encouragements. A l'exception d'un coup franc de Cabella (20), elle ne se créait pas d'actions durant la première demi-heure.

Deux cartons rouges pour Toulouse

Très réaliste, l'équipe de René Girard exploitait sa première véritable occasion à la suite d'un contre. Servi en profondeur par John Utaka, l'attaquant sénégalais Souleymane Camara filait dans le dos de la défense toulousaine avant de piquer son ballon par-dessus Ahamada (34).

Montpellier n'avait pas le temps d'asseoir son avantage qu'il était réduit à dix en raison de l'expulsion de Saihi, coupable d'un pied haut sur la tête de Sirieix (38).

Les Toulousains, qui étaient dans une position d'attente, n'avaient pas pris le moindre risque jusqu'au but héraultais. A la mi-temps, l'entraîneur Alain Casanova intégrait le jeune Wissam Ben Yedder, à la place de Sirieix, pour reprendre le jeu en main.

Progressivement, les Haut-Garonnais prenaient les choses en main, inquiétaient le gardien montpelliérain Geoffrey Jourdren sur une tête piquée (54) et sur une frappe (57) de Rivière. A force de pousser, ils parvenaient à égaliser grâce à Ben Yedder, qui exploitait un centre d'Aurier pour placer une tête piquée (1-1, 72).

Peu après, Toulouse était à son tour réduit à dix à la suite de l'exclusion de Regattin. Alors que Braaten gâchait une balle de break, Toulouse écopait d'un second carton rouge pour une faute d'Aurier sur Bédimo (83).

Malgré deux frappes de Bédimo (85) et Utaka (90+1), Montpellier ne parvenait pas à arracher sa première victoire de la saison.

René Girard (entraîneur de Montpellier) :

"C'est un point. C'est un peu dommage de finir à dix. Pour une première journée, trois rouges c'est un peu lourd. A dix, on a essayé de maintenir le résultat. On s'est pas trop mal débrouillé, avant de commettre une erreur de marquage qui a permis à Toulouse d'égaliser.

C'est un match de reprise d'autant que devant Toulouse, il n'y a jamais de grandes envolées. C'est toujours un match serré, compliqué, qui se joue à peu de choses. Je suis satisfait de l'état d'esprit des garçons, même si on n'est pas encore à 100%. C'est un bon point. +Manu+ Herrera doit trouver ses marques et ses partenaires doivent un peu plus le trouver. C'est une rentrée timide. On savait que cela ne serait pas simple, ni pétillant du jour au lendemain. On n'a pas la lucidité pour emballer le jeu devant une équipe qui ne se découvre pas beaucoup. On a fait ce que l'on pouvait avec les forces du moment. On a encore trop de déchet dans la conservation du ballon. (...) Il va falloir que l'on apprenne à mieux gérer."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité