L'information sur les risques d'orages et inondations renforcée en Languedoc-Roussillon

Actions dans les collèges, application mobile... La ministre de l'Écologie Ségolène Royal vient d'annoncer un plan pour renforcer l'information des populations du pourtour méditerranéen face aux épisodes cévenols, de fortes précipitations entraînant des crues parfois mortelles.

Inondations à Lodève le 13 septembre 2015
Inondations à Lodève le 13 septembre 2015 © AFP

"J'ai décidé de déclencher une campagne d'information massive spécifique aux départements littoraux de l'arc méditerranéen (...) pour anticiper la saison cévenole de l'automne prochain", a déclaré la ministre dans un discours d'ouverture des Assises nationales des risques naturels à Marseille.

Cette campagne permettra de renforcer l'information (avant) l'arrivée d'un évènement climatique de niveau orange ou rouge", a-t-elle expliqué. Outre les médias, la campagne doit être relayée sur les réseaux sociaux et sur les applications mobiles "pour que chacun garde un haut niveau de vigilance".


"L'importance de la culture du risque et de l'information préventive est cruciale", a souligné la ministre, alors que le dernier épisode meurtrier a fait 20 morts sur la Côte d'Azur en octobre dernier. Plusieurs des victimes étaient décédées en descendant dans leur parking pour sauver leur voiture, ce qui est formellement déconseillé.

Par ailleurs, le ministre va "lancer des actions de formation pour les élèves des 700 collèges des 4 académies qui bordent la Méditerranée", soit 400.000 collégiens.

Cette opération "permettra de former les élèves et leurs familles à la connaissance des risques", avec notamment l'apprentissage des gestes de premier secours et des simulations de mise en sécurité d'établissements avec les élèves, les professeurs et les parents.

Enfin, le ministère consacrera un million d'euros à l'aide aux communes situées dans les 122 territoires à risque important d'inondation dans toute la France "qui seraient prêtes à se mobiliser pour des actions innovantes de sensibilisation et d'information de la population".
Il s'agit entre autres de souligner la nécessité d'être équipé, "pour chaque famille d'un kit de survie répondant aux besoins essentiels en cas d'évacuation temporaire de deux ou trois jours".

18.000 communes, soit la moitié des communes françaises, sont vulnérables aux inondations, rappelle le ministère.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo éducation société environnement politique écologie méditerranée mer internet technologies cévennes