Inondations : crues importantes sur les Gardons et la Cèze, vigilance orange pluie-inondation dans le Gard et la Lozère

Il est tombé jusqu'à 400 millimètres d'eau au mètre carré dans la nuit de jeudi à vendredi sur les Cévennes lozériennes et gardoises. Le Gardon, le Tarn, la Cèze et l'Hérault sont en crue sur leur partie amont. Les plans communaux de sauvegarde ont été déclenchés dans plusieurs communes cévenoles. 
A Sainte-Enimie, la rivière Tarn a inondé les rues et les commerces. Le Gard et la Lozère sont en vigilance orange pluie-inondations-orages jusqu'au samedi 13 juin.
A Sainte-Enimie, la rivière Tarn a inondé les rues et les commerces. Le Gard et la Lozère sont en vigilance orange pluie-inondations-orages jusqu'au samedi 13 juin. © M. de Flamesnil / FTV

Le phénomène est inhabituel pour un mois de juin, mais bien réel. Il est tombé jusqu'à 400 mm d'eau au m² la nuit dernière sur les hauteurs des Cévennes.

Des pluies intenses et soutenues qui ont rapidement gonflé les cours d'eau. Les Gardons d'Alès et d'Anduze ainsi que la Cèze amont sont passés en vigilance orange crues. Ces fleuves sont montés de 4 à 6 mètres en quelques heures et des débordements ont eu lieu.

 

L'Hérault, le Gardon et le Tarn en crue

 

La montée des eaux est continue depuis la nuit dernière, + 4 mètres à Valleraugue et Saint-Jean-du-Gard selon Guillaume Ferry de la société Prédict Services, + 6 mètres à Saumane dans le Gard et Laroque dans l'Hérault, notamment sous le pont de Ganges.

Le Gardon a débordé à Anduze tôt ce vendredi 12 juin.

Des internautes signalent aussi l'importante montée du fleuve Hérault, et des crues exceptionnelles en Cévennes, "du jamais vu en juin depuis 50 ans".

En Lozère, la rivière Tarn a débordé et le village de Sainte-Enimie a été inondé. 25 commerces et plusieurs campings sont sinistrés.

 

Des dégâts matériels

 

Les PCS, plans communaux de sauvegarde ont donc été déclenchés dans plusieurs communes gardoises, tôt ce vendredi matin, notamment Anduze, Saint-Jean-du-Gard, Valleraugue, Saint-Laurent-le-Minier et Le Vigan.

Vendredi en fin d'après-midi, les pluies fortes et orageuses se poursuivent toujours sur les crêtes et les contreforts cévenols du Gard avec des intensités horaires plus faibles, selon les précisions de la Préfecture du Gard.

Depuis le début de l’épisode, du Mont Aigoual au Mont Lozère, les cumuls atteignent 180 à 280 mm. Le vent de sud-est souffle fort avec des rafales de 90 à 110 kms/h sur les Cévennes, préfecture du Gard.

Vendredi en fin d'après-midi, les pluies fortes et orageuses se poursuivent sur les crêtes et les contreforts cévenols du Gard avec des intensités horaires plus faibles, selon les précisions de la Préfecture du Gard.

2000 personnes sont privées d’électricité dans le Gard et 700 foyers sont privés d’électricité en Lozère, où des coupures de téléphone ont également été constatées. Les équipes d’EDF et d'Orange tentent de rétablir les réseaux, selon les préfectures des deux départements.

Certains secteurs des Cévennes ont subi des dégâts matériels : coulées de boues, effondrement routes, engins submergés,  notamment sur les communes de Saint-André-de-Majencoules et d’Anduze.

 

 

45 interventions des pompiers du Gard

 

Les sapeurs-pompiers du Gard ont détaché un groupe inondation en appui des pompiers locaux, avec des embarcations et des véhicules tout-terrain à Alès et à Anduze.

Les conditions météorologiques présentent sur notre département, au cours de cette journée, ont provoqué plus de 45 interventions : chutes d'arbres, objets menaçants, reconnaissances... 

capitaine Ludovic Billa, SDIS Gard

Le SDIS du Gard est intervenu essentiellement pour des mises en sécurité de véhicules et des reconnaissances.

"La mise en place préventive de trois détachements spécialisés, a permis au cours de la matinée de mettre en sécurité deux personnes dont le véhicule, un camping-car, avait été bloqué par les eaux de la Céze sur la commune de Bességes. Au cours de cette intervention un sapeur pompier a été blessé aux jambes", explique le capitaine Ludovic Billa. "Nous avons aussi effectué des missions de reconnaissance à Mialet et Anduze."

A Mialet, deux véhicules immergés nous ont été signalés. Nous avons envoyé des plongeurs pour une reconnaissance, mais ils étaient vides. Les pompiers sont restés dans la commune, au cas où.

La situation est d'autant plus délicate que les sols sont déjà humides et qu'aucune amélioration n'est en vue avant la fin de la journée de vendredi, voire samedi matin.

 

 

Prudence sur les routes

 

La préfecture et le Conseil départemental du Gard appellent également à la prudence, face à la crue du Gardon: plusieurs routes sont coupées et les ponts submersibles sont fermés sur les routes départementales. Une situation qui devrait perdurer jusqu'à samedi 13 juin.

A 16h30, le service routes du département du Gard a précisé que le pont de Dions sur la RD 22 est fermé, tout comme une dizaine de routes secondaires et plusieurs pont submersibles.

 

Etat des routes du département du Gard, suite aux pluies, inondations et crues du 12 juin 2020.
Etat des routes du département du Gard, suite aux pluies, inondations et crues du 12 juin 2020. © Service des routes du Conseil départemental du Gard

 

La route départementale 25 entre Ganges et Saint-Laurent-le-Minier ou la RD 553 à Saint-Jean-du-Gard sont interdites à la circulation.

Plus près du Mont-Aigoual, la route départementale 986 entre Valleraugue et Pont d'Hérault est coupée, ainsi que la RD 323 à Taleyrac, à cause d'une coulée de boue.

En Lozère, c'est la route nationale 106 qui est fermée à la circulation en raison de l'effondrement de la chaussée sur la commune de Cassagnas.

"Le réseau routier dans son ensemble a été sérieusement impacté avec des dégâts importants sur certaines infrastructures routières. Des limitations de circulation ont été mises en place sur plusieurs routes du département ainsi que des fermetures", explique la préfecture de Lozère dans un communiqué.

À la suite d’un affaissement de la chaussée à Cassagnas à proximité du col de Jalcreste, la RN 106 a été fermée par arrêté entre le carrefour avec la RD907 bis à Florac et La Grand-Combe dans le Gard.

Préfecture de la Lozère

Une signalisation a été installée et les forces de l’ordre sont déployées pour faire faire demi-tour aux
automobilistes, une déviation est proposée pour les poids lourds via l’A9 et l’A75 et pour les véhicules légers la desserte locale se fait par le réseau secondaire.

 

La route nationale 106 est coupée entre la Lozère et le Gard, en raison de l'effondrement de la chaussée sur la commune de Cassagnas.
La route nationale 106 est coupée entre la Lozère et le Gard, en raison de l'effondrement de la chaussée sur la commune de Cassagnas. © Préfecture de la Lozère

 

Les pluies devraient diminuer dans la nuit

 

Sur les Cévennes, pour l’ensemble de l’épisode, les cumuls attendus devraient atteindre 150 à 250 mm et jusqu’à 300 mm à 400 mm du Mont Aigoual au Mont Lozère, selon la préfecture du Gard.

"Sur les hauteurs du relief, le vent de sud souffle très fort avec des rafales de 90 à 110 km/h, fragilisant une végétation très en feuilles contrairement aux situations automnales. Sur les plaines du département, des orages devraient donner localement 50 mm."

Ces pluies devraient cesser progressivement en début de nuit de vendredi à samedi.

préfecture du Gard

 Ce vendredi soir, les départements du Gard et de l'Hérault restent placés en vigilance jaune Vagues-Submersion. Le vent de sud-est devrait se renforcer en cours de journée de vendredi. Ainsi, le déferlement des vagues et la surélévation du niveau marin importante liée à ce fort vent d’afflux pourraient occasionner des submersions par débordement sur les parties basses du littoral du Gard.

Les départements de la Lozère et de l'Aveyron restent en vigilance orange inondation.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cévennes intempéries météo inondations