Des jeunes agriculteurs espagnols appellent à manifester pour le retrait de l'ours dans les Pyrénées

Photo d'illustration / © Sebastien LAPEYRERE/MAXPPP
Photo d'illustration / © Sebastien LAPEYRERE/MAXPPP

En Espagne aussi certains éleveurs en veulent à l'ours des Pyrénées. Les jeunes agriculteurs aragonais appellent à une grande manifestation le 22 août prochain, pour réclamer le retrait des ours. 

Par Adélaïde Tenaglia

Il n'y a pas que dans les Pyrénées frnaçaises que l'ours a des ennemis. La section aragonaise de l’Asaja, association des jeunes agriculteurs espagnols, appelle à une manifestation contre la présence de l'ours dans les Pyrénées le 22 août prochain à Ainsa, une commune de la province de Huesca, à une cinquantaine de kilomètres de la frontière française.

 
 

Fédérer les éleveurs de plusieurs régions

Leur revendication principale : le retrait des ours des Pyrénées. Lors de cette manifestation, ils espèrent fédérer les éleveurs et les jeunes agriculteurs d'autres régions comme la Catalogne et la Navarre, mais aussi ceux qui vivent en France. Selon eux, ils sont concernés par la question de l'ours. 

Et pour encourager ce rassemblement, plusieurs sections locales de l’Asaja devraient mettre des bus à disposition pour se rendre à la manifestation à Ainsa.
 

Les jeunes agriculteurs espagnols attribuent à l'ours une récente attaque, mercredi 31 juillet. Selon eux, l'ours Goïat aurait attaqué un taureau de 500 kilos à Gistain, dans le comarque du Sobrarbe au nord de l’Aragon. Le gouvernement espagnol, de son côté, estime que cette attaque n'est pas le fait de l'ours.

De l'autre côté de la frontière Pyrénéenne, en France, plusieurs opérations d'effarouchement de l'ours ont eu lieu au cours du mois de juillet, notamment à l'estive du Mont Rouch.
 
 

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus