La famille de Rémi Fraisse, mort à Sivens, lance un appel pour financer les frais de justice

Le jeune Rémi Fraisse, tué sur le site du barrage de Sivens lors d'affrontements avec les forces de l'ordre / © DR
Le jeune Rémi Fraisse, tué sur le site du barrage de Sivens lors d'affrontements avec les forces de l'ordre / © DR

Face à la longueur de la procédure et aux frais engagés, la famille de Rémi Fraisse, l'étudiant toulousain mort à Sivens en octobre 2014, vient de lancer une collecte en ligne pour l'aider financièrement. 

Par Fabrice Valery

Face à des frais de justice élevés et une procédure qui s'annonce encore longue, la famille (les parents et la soeur) de Rémi Fraisse, tué par un grenade de la gendarmerie en 2014 à Sivens (Tarn), vient de lancer une collecte en ligne pour lui permettre de financer une partie de la procédure, a confirmé le père de Rémi Fraisse à France 3 Midi-Pyrénées.

Une procédure longue et difficile​

Quinze mois après la nuit du 25 au 26 octobre 2014, la procédure judiciaire est loin d'être bouclée. La famille de Rémi Fraisse a bataillé contre les différentes enquêtes notamment administratives qui ont été versées au dossier et qui indiquent que les gendarmes qui ont utilisé cette nuit-là des grenades offensives (désormais interdites) n'ont pas commis de faute. Un an après la mort de leur fils et frère, les parents et la soeur de Rémi Fraisse avaient le sentiment que l'enquête se faisait à décharge au profit de la gendarmerie. Mais les choses semblent changer. 

L'enquête avance​

Car selon leur avocate, Maître Claire Dujardin, la procédure progresse aujourd'hui dans un sens qui leur redonne confiance en la justice. "On a craint une ordonnance de non-lieu, explique-t-elle, on s'est vu refuser des demandes d'acte et la famille était un peu découragée, notamment au passage, très difficile émotionnellement, du premier anniversaire de la mort de Rémi. Mais depuis, la juge a accepté certaines de nos demandes".

Des témoins directs bientôt entendus

Parmi les nouveautés de l'enquête, l'appel lancé par la famille auprès des témoins directs au moment de l'anniversaire de la mort de Rémi, a fonctionné : "Plusieurs témoins directs se sont spontanément présentés, explique Maître Claire Dujardin. Ils seront entendus très prochainement par la juge d'instruction. La famille de Rémi a maintenant le sentiment que l'enquête va se rapprocher de la vérité mais elle sait aussi que la procédure sera longue". 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus