La Lozère est département pilote pour la cartographie des cours d'eau

La loi sur l’eau et son application sont des facteurs de tensions dans nos campagnes. Les agriculteurs peuvent se faire lourdement sanctionner s’ils ne respectent pas les règles pour protéger les cours d’eau. La Lozère est département pilote pour la cartographie des sites sensibles

illustration
illustration © F3 LR

Pas facile de distinguer les cours d’eau, des fossés ou des rases, ces tranchées creusées par les paysans pour drainer une parcelle de son humidité. Parfois, seul un déplacement sur le terrain permet de lever les doutes.

Nous avons suivi une mission sur le terrain à Saint-Chély-d'Acher.

Les interventions sur les cours d’eau sont très encadrées, depuis la loi sur l'eau

Il s'agit de règles complexes, que les paysans peinent parfois à appliquer sur le terrain. Alors, depuis 6 mois, en Lozère, tous les acteurs de la protection de l’eau, agriculteurs, service de l’Etat ou encore fédération de pêche, se retrouvent chaque semaine sur une zone test pour mieux comprendre quels écoulements relèvent de la loi sur l’eau ou non.

Il y a une méconnaissance totale de la loi et des classifications des cours d'eau. Il s'agit donc de recenser les sites et de les qualifier pour que les propriétaires, et notamment les agriculteurs, sachent quels sont leurs devoirs et leurs droits en matière environnemetale" précise Pierre Lusson du service eau à la direction des territoires de la Lozère.


A l’issue de ce processus de concertation, la Lozère disposera d’une cartographie complète de ses cours d’eau.
Ces cartes sont disponibles en mairie pendant un mois, où chacun peut les contester.

La Lozère est le premier département de la Région à produire cette carte. L’Aude, vient de commencer le processus.

durée de la vidéo: 01 min 50
Lozère : l'application de la loi sur l'eau est difficile dans les campagnes ©F3 LR

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société agriculture économie politique pêche loisir écologie nature