• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Aveyron : fournisseur de Renault, l'usine de la SAM à Viviez bloquée par le personnel

© Régis Guillon
© Régis Guillon

La Société Aveyronnaise de Métallurgie (SAM) emploie 400 personnes dans la fabrication de pièces pour l'automobile. Le personnel est en grève depuis mardi après-midi. 

Par FV avec AFP

Les salariés de SAM (pour Société aveyronnaise de métallurgie) Technologies bloquent depuis mardi avec des feux de pneus et de palettes leur usine qui emploie environ 400 personnes dans la production de pièces automobiles à Viviez (Aveyron), a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

La très grande majorité du personnel permanent de cette usine qui fait partie de Groupe Arche s'est mise en grève mardi après-midi pour soutenir toute une série de revendications. Les grévistes bloquent les entrées et sorties de camions. La production continue d'être partiellement assurée par les intermittents et les rares non-grévistes, mais est fortement touchée.

La préfecture a proposé la nomination d'un médiateur. Les syndicalistes réclament que la médiation implique le ministère du Redressement productif et non pas seulement les services locaux de l'Etat. "Les salariés sont déterminés. Tant qu'il y a pas de nouveau, la grève est reconduite", ont dit les représentants syndicaux Gislaine Gistau et Sébastien Lallier.

Les grévistes réclament :
  • des augmentations de salaires
  • une amélioration de l'organisation du travail
  • ils protestent contre l'insuffisance des effectifs et les tensions causées au cours des 18 derniers mois par un plan de compétitivité que la direction voulait faire accepter par le personnel.
Ce plan de compétitivité revenait à demander aux salariés de "travailler plus et gratuitement" et a été rejeté à deux reprises, a dit Mme Gistau.

Au cours des derniers jours s'est ajoutée à ces préoccupations l'inquiétude causée par l'annonce faite par Groupe Arche d'une accélération de son internationalisation, ont dit les syndicalistes.

Groupe Arche, équipementier qui travaille pour de grands noms de l'automobile et qui emploie 1.000 salariés en France et une centaine en Espagne, vient en effet de rendre publique la signature d'un accord de partenariat industriel et commercial avec le groupe turc Kirpart. Cet accord permettra d'honorer de futures commandes produites sur place, dit le groupe. Les discussions sont par ailleurs très avancées avec un groupe sud-coréen en vue d'un partenariat similaire, dit-il.

Les personnels de SAM Technologies, fief historique de Groupe Arche, redoutent les délocalisations, disent les syndicalistes. SAM Technologies est le gros employeur industriel de l'ancien bassin minier de Decazeville, durement frappé par la désindustrialisation.

La direction de Sam Technologies a décliné tout commentaire pour ne pas hypothéquer une sortie de conflit. SAM Technologies produit principalement des carters moteurs et des carters de boîtes de vitesse. Il fait travailler environ 400 permanents et actuellement plusieurs dizaines d'intérimaires. Le principal client du site est Renault, à 70%.

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus