Aveyron : les usagers mobilisés pour le maintien du train de nuit

© Luc Tazelmati/France 3 Quercy-Rouergue
© Luc Tazelmati/France 3 Quercy-Rouergue

A Capdenac, en Aveyron, cheminots, usagers et citoyens manifestent samedi 3 décembre pour défendre le train de nuit Paris-Capdenac-Rodez. A partir du 10 décembre en effet, la SNCF va réduire la composition de ce train.

Par Marie Martin

Pour eux, le train de nuit Paris-Capdenac-Rodez est en danger.
A partir du 10 décembre, la SNCF prend la décision de réduire ce train. Il passera de quatre à trois voitures. Conséquence directe, selon la CGT : la suppression de 42 couchettes en 2ème classe, soit plus de 30% de l'offre couchée.

Syndicats et cheminots ont fait leur calcul : cela revient à priver 3 500 usagers du Lot et de l'Aveyron de cette possibilité de voyager de nuit, autrement qu'assis. 

En outre, à partir de l'été 2017, les deux voies entre Paris et Brive seront fermées la nuit pour travaux. Et ce pour plusieurs années. Le Paris-Rodez passera donc, pendant cette période, par Bordeaux et Toulouse, avec pour conséquence cette fois de retarder l'arrivée à Rodez... de plus de deux heures !

Pour protester contre ces mesures, les cheminots invitent les usagers, citoyens et élus à manifester, samedi 3 décembre, en gare de Capdenac. Des solutions alternatives seront proposées. 

Voir ici le reportage de Luc Tazelmati et Christian Bestard, de France 3 Quercy-Rouergue : 

Aveyron : mobilisation pour le train de nuit Paris-Rodez
A Capdenac, en Aveyron, usagers et cheminots sont mobilisés pour le maintien du train de nuit Paris-Capdenac-Rodez.  - Luc Tazelmati et Christian Bestard

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus