• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Laïcité : en Aveyron, la messe pour inaugurer un équipement public n'aura finalement pas lieu

Le club-house de Saint-Julien de Rodelle devait être inauguré par une messe / © L. Tazelmati / France 3
Le club-house de Saint-Julien de Rodelle devait être inauguré par une messe / © L. Tazelmati / France 3

A Saint-Julien-de-Rodelle (Aveyron), le nouveau club-house du club de foot devait être inauguré samedi par... une messe et une bénédiction religieuse. Cet accroc à la laïcité a fait bondir certains élus. Finalement, la messe n'aura pas lieu.  

Par F. Valéry et L. Tazelmati

C'est un carton d'invitation qui a fait bondir la Ligue des Droits de l'Homme ou encore des élus comme Guilhem Serieys, conseiller régional Front de Gauche d'Occitanie : on y voit (ci-dessous), près des logos du Conseil régional, du Conseil départemental de l'Aveyron ou encore de la communautés de communes de Bozoul-Comtal, que le club-house du club de foot de Saint-Julien de Rodelle (12), financé par de l'argent public, sera inauguré par une messe et une bénédiction religieuse. 

"En contradiction avec le principe de laïcité"

"Le Conseil régional finance cet équipement à hauteur de 10 500 euros, écrit Guilhem Serieys sur sa page facebook, il est donc naturel qu’il soit associé à une inauguration républicaine. Mais le choix de la Mairie de Rodelle en est bien loin. En effet, en lieu et place d’une inauguration républicaine, les partenaires publics financeurs et les habitants sont invités par la Mairie à des cérémonies catholiques, à savoir une messe et rien de moins que la bénédiction de l’équipement. Ces choix sont en totale contradiction avec le principe de laïcité, fondateur de notre vivre ensemble, qui sépare l’état et les sphères et pratiques religieuses. Les institutions de la République, notamment les collectivités territoriales se doivent donc d’être neutres dans leur rapport aux religions". Et de demander au préfet de l'Aveyron d'empêcher la tenue de cette cérémonie et à la région de ne pas verser la subvention.
Le carton d'invitation qui a mis le feu aux poudres
Le carton d'invitation qui a mis le feu aux poudres
Sur ce carton, le maire, mais aussi Jean-Claude Luche, le président UDI du Conseil départemental et Carole Delga, la présidente PS de la région, représentants de collectivités territoriales de la République, invitaient donc... à une cérémonie religieuse !

Une erreur de bonne foi de la mairie de Rodelle

La cérémonie religieuse d'inauguration du club-house n'aura pas lieu. A la mairie de Rodelle, contactée par France 3, on reconnaît qu'il s'agissait d'une erreur. Mais une erreur de bonne foi. Après le décès accidentel de plusieurs jeunes du club de foot, l'inauguration du club-house était l'occasion de leur rendre hommage. Le maire reconnaît que l'inauguration publique des lieux ne pouvait être mêlée à une cérémonie religieuse d'hommage à ces jeunes de la commune. La bénédiction religieuse n'aura donc pas lieu

La région ne sera pas représentée

Dans un courrier adressé ce vendredi à la Ligue des Droits de l'Homme de l'Aveyron qui l'avait saisie, Carole Delga écrit que le Conseil régional, bien que financeur de cet équipement, ne sera pas représenté à l'inauguration. "Je ne cautionne aucunement la tenue de cérémonies religieuses dans ce cadre, écrit-elle, une inauguration de bâtiments ayant bénéficié de fonds publics doit se faire dans le respect du principe de laïcité républicaine"

La loi de 1905

Contactée par nos soins, la préfecture de l'Aveyron indique avoir été en contact avec le maire de Rodelle et rapelle que la loi de 1905 sur la séparation de l'église et de l'Etat impose qu'il n'y ait pas de caractère cultuel sur les bâtiments publics et que toute action publique doit se faire avec la plus grande neutralité religieuse
Samedi 10 septembre, le club-house de Saint-Julien de Rondelle sera donc inauguré sans messe. La laïcité est sauve. 

Sur le même sujet

Gard : 9 centres postaux en grève illimitée dans les Cévennes

Les + Lus