Le PRG vote à l'unanimité son soutien à la démarche de Christiane Taubira

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cécile Frechinos

Le PRG, très implanté dans notre région, a décidé de s'aligner derrière la "presque" candidature de l'ancienne ministre de la Justice. Réuni aujourd'hui en comité exécutif, le Parti Radical de Gauche lui affiche son soutien total et dit voir en elle une candidate "au dessus des partis".

Jean-Michel Baylet, Sylvia Pinel, Sabrina Delrieu, Didier Codorniou... les nombreux élus PRG (Parti Radical de Gauche) d'Occitanie savent désormais pour qui ils voteront à en mai 2022. 

Leur parti a décidé de soutenir la "presque" candidate de gauche à l'élection présidentielle, Christiane Taubira.  

Déjà candidate en 2002 sous l'étiquette PRG

Après avoir annoncé la veille « envisager » de se lancer dans la course à la présidentielle, l’ex-ministre de la Justice sous la présidence socialiste de François Hollande a déclaré soutenir l'idée d'une primaire populaire de gauche et vouloir se donner « le temps nécessaire de faire en sorte que nous (la gauche) puissions saisir cette dernière chance de l’union ».

Un projet plébiscité chez les membres du PRG.

"Christiane Taubira est une femme d'Etat dont la vie et l'engagement incarne ce que la République peut permettre de mieux et offrir de plus prometteur à nos enfants demain" a déclaré le président du PRG, Guillaume Lacroix. 

 

 

Il faut dire qu'entre Christiane Taubira et le PRG c'est un longue histoire d'amour. En 2002, la femme politique avait été désignée à l'unanimité pour représenter le parti à l'élection présidentielle. 

Elle avait alors recueillie 2,32% des voix au premier tour. Beaucoup l'avait accusée d'avoir concouru à la défaite de Lionel Jospin et à la qualification au second tour de Jean-Marie Lepen.

Mais 20 ans plus tard, le scénario est "totalement différent" assure Guillaume Lacroix. "Christiane Taubira ne sera pas étiquetée PRG, elle sera au dessus des partis". 

Union des voix de gauche ou au contraire dispersion des suffrages ? Le PRG veut croire en la 2ème option. 

La candidature de Christiane Taubira est l'électro-choc qu'il manquait à la gauche. Une solution est née.

Guillaume Lacroix. Président du PRG

Christiane Taubira fait partie des 10 candidats sélectionnés par la Primaire populaire, issue d’un collectif ayant pour but de relier les aspirations de la société civile et des partis de gauche. Le candidat des insoumis Jean-Luc Mélenchon et celui des écologistes Yannick Jadot ont refusé d’y participer. Le vote de la Primaire populaire est prévu du 27 au 30 janvier. Près de 300.000 personnes se sont déjà engagées à y participer.